jeunesse

  • A place called Perfect [VO] / Bienvenue à Perfect City [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Helena Duggan

    Genre : Contemporain jeunesse

    Résumé :

    « Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n'est-ce pas ?

    C'est pourtant ce que ses parents ont imposé à Violet : un déménagement à Perfect City, la ville où tout est parfait... sauf la vue de ses habitants !

    Mais, très vite, Violet se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City, et que la vie n'y est pas aussi parfaite que l'on voudrait bien le faire croire... Entre les bruits dans la nuit, le comportement de plus en plus étrange de sa mère et la soudaine disparition de son père, la vie de Violet est loin d'être rose !

    Avec l'aide de Kid, un garçon de son âge qui se transforme en allié providentiel, Violet est bien déterminée à percer l'horrible secret de Perfect City... »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est un jeunesse très sympa avec une intrigue mimi, quelques éléments qui donnent une petite ambiance creepy agréable, qui reste prévisible mais on n’en tient pas trop rigueur parce que ça reste entraînant et on a envie de savoir la suite.

     

    PERSONNAGES

    Violet est une protagoniste attachante à qui tu as envie de juste faire des câlins. Pareil pour Boy (Kid dans la VF). Tous les deux montrent beaucoup de courage et de détermination. C’était agréable de les suivre dans leur péripéties. Après, ça reste des enfants donc parfois, ils manquent un peu de jugeote mais c’est absolument pas marquant.

     

    RELATIONS

    Je pense que le point le plus important de ce livre, ce sont les relations. Que ce soit entre Violet et Boy ou Violet et ses parents, ou encore la relation en général entre enfants/adultes. Tout simplement parce qu’elles servent à envoyer de très beaux messages : sur la tolérance et la bienveillance, sur la différence qui ne doit pas être rejetée mais au contraire, comprise et acceptée, sur la compassion et l’empathie, sur la parole des enfants et l’écoute qu’on leur doit.

    Ca peut être très frustrant de lire les moments où les parents de Violet ne l’écoutent pas. Et notamment, on peut voir une sorte de métaphore dans l’aveuglement et l’abrutissement que subissent les habitants de Perfect city : le fait de cesser de penser par soi-même à cause du quotidien, d’arrêter d’imaginer parce que ça peut mener à la discorde ou encore d’arrêter de se battre pour une cause parce qu’on pense que c’est perdu d’avance. Ce sont des messages un peu simplifiés et qui peuvent paraître évidents mais c’est toujours une bonne chose de s’en rappeler.

     

    PLUME

    Pour ceux qui sont intéressés par la lecture VO, ce livre peut être un bon départ pour commencer. Personnellement, je suis de ceux qui ne conseillent pas forcément les Harry Potter pour débuter parce qu’il y a bien plus simple en terme d’écriture et bien plus abordable comme par exemple ce roman.

    ____________________________

    En conclusion, une lecture jeunesse adorable et dynamique. J’ai hâte de savoir la suite.

    Alex

  • Les chemins de Sancturia

    Auteur : Jeremy Behm

    Genre : Fantasy/Contemporain

    Résumé :

    « Sylvann est une jeune Elfe qui veut venger les siens et retrouver le Coeur de Sève, une pierre aux pouvoirs puissants qui a été dérobée par le sanguinaire chef des Orcs.

    Nora, une collégienne d'aujourd'hui, a une imagination débordante, elle est persuadée

    que d'autres mondes que le nôtre pourraient lui être accessibles. Elle ignore encore qu'elle

    va au-devant d'un grand danger.

    Deux héroïnes. Deux mondes. Une rencontre. »

     

    AVIS

    Points positifs :

    Pour un jeunesse, ce roman m’a agréablement surprise. En effet, l’auteur aborde des sujets graves et durs qu’il nous présente de manière originale. Pas de pincettes prises, nous voilà face à des thématiques comme la mort, la violence, le désespoir et j’en passe, qui nous sont montrées de manière assez crue et franche. Peut-être est-ce même trop violent pour de jeunes lecteurs et lectrices ?

    Je dois dire que la partie avec Nora est celle qui m’a intéressée le plus, étant plus âgée. C’est aussi celle qui m’a le plus émue. Mais je pense que la partie avec Sylvann est parfaite pour plonger doucement dans la fantasy avec une quête des plus héroïques.

    Les personnages sont plutôt clichés mais attachants.

    J’apprécie aussi le fait que de nombreux messages d’amour, d’espoir et de pardon nous sont transmis lors de la lecture.

    Points négatifs :

    Ayant lu pas mal de livres, j’ai aisément deviné le retournement de situation. L’intrigue devint alors assez prévisible. Quant à l’univers dépeint dans la partie de Sylvann, il reste assez classique sans surprise.

    ______________________________

    En conclusion, un jeunesse qui fut une belle découverte et que je recommande. Malgré tout, faire attention à ne pas choquer la sensibilité de certains jeunes enfants qui pourraient mal réagir à la violence représentée dans ce livre.

    Alex

  • Temps mort

    Auteur : Ariel Holzl

    Genre : Fantasy Jeunesse

    Résumé :

    « Sur les traces de son grand-oncle Théobald, Léo, 17 ans, bascule dans une fontaine des catacombes et se retrouve projeté dans une réplique négative de Paris. Auréolé d’un soleil noir, le Périmonde est un territoire où le temps n’a pas de prise et où règnent des clans aux pouvoirs puissants. Léo n'a d'autre choix que de les affronter lors de la Chasse Sauvage, une course contre la montre où tous les coups sont permis. Heureusement, l’énigmatique Alma est là pour l’aider… mais peut-il vraiment lui faire confiance ? »

    _______________________________

    AVIS

    Points positifs :

    Premièrement, le style d’Ariel Holzl est un vrai bonus pour ce roman : l’écriture est fluide, l’humour sarcastique est sublime, le rythme est soutenu… Bref, une lecture agréable à faire entre deux grosses lectures par exemple.

     

    Le concept du Périmonde a vraiment du potentiel et est globalement original. J’ai aimé découvrir les maisons et les pouvoirs qui leur sont associés.

     

    Les personnages sont attachants, que ce soit Léo qui a un sens de l’humour à toute épreuve ou encore Alma touchante par son humanité malgré son immortalité. Les personnages secondaires sont aussi sympas mais ils restent trop peu développés pour qu’un réel lien d’attachement puisse se créer.

     

    L’ambiance un peu spooky et l’aura mystérieuse qui flotte en permanence sur l’histoire sont deux choses que j’ai appréciées durant ma lecture.

     

     

    Points négatifs :

    Comme déjà mentionné auparavant, le concept de l’univers de ce livre est vraiment intriguant et a du potentiel. Malheureusement, je trouve que l’univers n’est pas assez exploité, pas assez développé (après ça reste un jeunesse). Certaines questions sur des aspects importants du Périmonde restent sans réponse.

     

    La fin est pour moi trop précipitée. Je comprends que c’est pour laisser l’aura de mystère autour du Périmonde. Malgré tout, cela reste très frustrant de finir un livre avec une fin ouverte. C’est dans ces moments-là que je regrette qu’un tome soit unique.

    _______________________________

    En conclusion, je vous recommande chaudement cette lecture rapide, facile à lire, qui fait du bien autant qu’elle frustre puisqu’il n’y a pas de suite prévue pour l’instant (ou peut-être que si ?) et qui vous transportera dans un univers original aux couleurs du Périmonde.

    Alex

  • Chromatopia

    Autrice : Betty Piccioli

    Genre : Dystopie/Fantasy

    Résumé :

    « Dans un royaume où règne une division stricte et inégalitaire de la population en castes de couleurs, le jeune Aequo, teinturier de la Nuance Jaune, s'apprête à reprendre la prestigieuse teinturerie familiale. Mais après un dramatique accident, le pire se produit : le jeune homme devient achromate et perd la vision des couleurs. À travers ce nouveau regard, il va découvrir son monde autrement... et se retrouve bien malgré lui entraîné dans un complot au sommet de l'État. »

    ________________________

    Avis : Une petite déception pour ma part mais après, je me rappelle que c’est de la jeunesse et que donc je ne peux pas vraiment m’attendre à du « très développé » non plus. Je n’étais juste pas dans le public cible et j’ai commencé le livre avec des attentes qui n’étaient pas adaptées.

    Points positifs :

    Les personnages sont attachants à leur façon. Beaucoup ont préféré Améthyste mais j’avoue n’avoir aucune préférence. Je pense que les trois POV apporter de manière égale des éléments au roman et que le caractère de chacun rendait l’ensemble plutôt appréciable.

    L’écriture fluide de l’autrice rend le livre facile à lire et parfait entre deux grosses lectures par exemple.

    Il y a de la romance de tous types dans le roman et même si c’est assez cliché, c’est tout de même sympa. Le grand point commun entre toutes les romances ? L’amour interdit !  Spoiler→Il y a d’ailleurs de la diversité ce que j’ai été étonnée de voir puisque d’habitude, dès qu’il y a des éléments LGBTQ+, on met en grand l’étiquette pour attirer l’attention dessus. Et franchement, j’avoue préférer les livres qui ont de la diversité sans insister sur ça parce que c’est juste « normal » d’aimer qui on veut (avec consentement bien sûr).

    Points négatifs :

    L’intrigue est très prévisible. Tous les retournements de situations se voient à des kilomètres. Dans mon cas, ça m’a un peu gênée puisqu’il n’y a plus vraiment de climax ni de rebondissements pour rythmer l’histoire. Mais encore une fois, pour un jeunesse, je pense que ça ne doit pas être vraiment dérangeant.

    L’univers n’est pas, de mon point de vue, original. C’est le schéma typique d’une dystopie avec des castes sociales avec pour chacune un fonctionnement différent et des protagonistes qui se voient entraîner dans des complots pour renverser le régime actuel car il n’est pas juste, blablabla. Voilà, le petit élément de différence avec les autres romans, c’était que l’autrice désigne les classes sociales par des couleurs et non des numéros ou autre.

    Je ne sais pas où vraiment mettre ce dernier point. En fait, ça dépend de si Chromatopia est un one-shot ou une duologie/saga : la fin est ouverte. Je vous laisse juger de cette information par vous-mêmes. Personnellement, je n’aime pas les fins ouvertes mais comme je ne sais toujours pas s’il y aura une suite, je suis partagée entre « c’est une fin ouverte bien reloue » ou « c’est un cliffhanger efficace ».

    _______________________________

    En conclusion, si vous recherchez une lecture détente sans prise de tête, je vous conseille ce livre. Il y a des bons éléments et une couverture canon à ajouter à votre bibliothèque.

    Alex