young adult

  • Cemetery boys

    Ecouté en audiobook !

    Auteur(e) : Aiden Thomas

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Le visage de l’esprit était tordu par une grimace, ses doigts noués dans le tissu de son haut. Il portait un blouson en cuir noir avec un capuchon sur un t-shirt blanc, des jeans délavés et une paire de Converse. « Ce n’est pas Miguel », essaya de chuchoter Maritza, mais elle n’avait jamais vraiment eu une voix faite pour ça. Yadriel gémit et se passa la main sur le visage. Du bon côté des choses, il avait invoqué un esprit pour de vrai. Du mauvais côté des choses, il n’avait pas invoqué le bon. »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    L’intrigue n’est pas compliquée, ça coule tout seul. On nous fait découvrir un trio assez atypique avec Yadriel, Maritza et Julian dans une enquête pour découvrir le mystère derrière une série de meurtres (notamment celui de Julian). Clairement, si vous êtes là pour une enquête surprenante et complexe, vous allez être déçu.

    L’histoire est, comme déjà mentionné avant, simple mais dynamique. Ca se lit bien. Les retournements de situation peuvent surprendre mais perso, j’ai déjà lu un autre livre avec typiquement le même villain et les mêmes motivations (Spoiler→ l’Anti-magicien de Sebastian de Castell) donc l’étonnement n’a pas été au rendez-vous.

     

     

    PERSONNAGES

    Au départ, j’avoue que les personnages ne m’ont fait ni chaud ni froid. Et puis petit à petit, malgré moi, je me suis attachée à Yadriel et Julian. Maritza est malheureusement pas assez présente mais c’est, sans aucun doute, la MVP du roman.

    Yadriel est attachant dans sa manière de vouloir être aimé pour ce qu’il est, et sa quête de reconnaissance est quelque chose à laquelle toute personne peut d’identifier (qu’elle soit dans la communauté lgbtq+ ou non, qu’elle soit dans la période de l’adolescence ou non).

    Julian est quant à lui, celui que j’ai trouvé le plus touchant. Ses sentiments, il les vit à 100% et il a une franchise dans sa manière d’être qui est admirable (comme on le dit si bien en anglais « he wears his heart on his sleeve »). Son passé et la violence qui l’entoure l’ont bien sûr influencé mais il reste fondamentalement quelqu’un de bien.

     

     

    RELATIONS

    J’ai trouvé vraiment mimi la relation d’abord amicale puis amoureuse entre Yadriel et Julian. Je regrette malgré tout qu’ils n’aient pas pris plus de temps, j’ai l’impression que l’auteur a fait progressé trop vite leur romance (ce qui peut être expliqué par le fait que l’histore se déroule sur maximum une semaine). Ca m’avait fait la même impression pour le livre « Et ils meurent tous les deux à la fin ».

     

     

    UNIVERS

    J’ai vraiment apprécié l’immersion dans la culture américano-latine avec cette fameuse fête del dia de muertos qui est incroyable niveau ambiance. Le côté fantasy (d’autres préféreront le terme « fantastique ») ajoute une pointe de mystique.

     

     

    AUTRES

    C’est un roman qui est engagé sur les thèmes de la transidentité et de l’homosexualité. Mais ça aborde aussi le fait que les traditions sont des pratiques et des connaissances à conserver sans toutefois les laisser nous emprisonner dans des valeurs qui ne sont pas les nôtres (le rôle des femmes/hommes, les rituels utilisant des animaux…). Ca évoque rapidement les violences et le racisme que subissent les minorités, les enfants qui sont déscolarisés pour diverses raisons.

     

    ____________________

    En conclusion, une histoire que je recommande si vous voulez du mystère, des personnages attachants, une romance mimi et tout cela, dans une ambiance estivale à la latina fashion.

    Alex

  • Ce qui nous hante

    Auteur(e) : Sacha Bazet

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « Après un long sommeil dans son coin de forêt, le château de Loubet reprend enfin vie. Le temps d'un été, il accueille la création d'un opéra contemporain par de jeunes artistes venus de tout le pays. Absorbés par leurs ambitions, leurs conflits et leurs espoirs, Bassem, Thelma et Giulia ne voient pas les griffes de la demeure au passé macabre se refermer sur eux. Seul le solitaire Gaspard soupçonne quelque chose : un certain Camille, un inconnu moqueur et invisible, s'est insinué dans les pages de son journal intime. Entre deux railleries, il le met en garde contre les dangers anciens qui rôdent dans les couloirs du château… »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    L’intrigue est découpée en 4 actes. Celui que j’ai trouvé le plus intéressant est le second. Le premier est très introductif et met en place l’atmosphère mystérieuse du roman. Mais c’est vraiment dans le second que j’ai trouvé que ça devenait intéressant et je voulais en savoir davantage. Et puis il y a une baisse de régime dans le 3e et 4e actes : on a en grande partie révélé déjà tous les secrets du manoir et le reste se devine assez facilement.

    Les retournements de situations sont prévisibles (pour dire, dès le premier chapitre, j’avais déjà un personnage dans le colimateur et devinez quoi, j’ai eu raison). Pour le coup, c’est dommage quand on sait que c’est marketé comme un thriller fantastique.

     

     

    PERSONNAGES

    Les personnages (à l’exception de quelque uns : Gaspard et Spoiler→ les fantômes « anciens ») sont dans la grande majorité quelque peu insupportables. Après certes, ce sont des adolescences en pleine poussé d’hormones mais disons que cela n’arrange pas beaucoup l’image et les préjugés qu’on a de cette période difficile.

    Et les adultes dans ce roman sont aussi utiles que le « h » dans « aujourd’hui » : en bref, ils ne servent à rien sauf en tant que décor.

     

     

    RELATIONS

    J’aurais voulu vous dire que j’ai su reconnaître la profondeur et la complexité des relations humaines grâce à ce roman mais en toute honnêteté ? C’est une cour de récré de maternelle. C’est sublimé parce que c’est dans un château et il y a des choses étranges qui s’y passent mais à part ça, les relations de ce livre n’ont rien à envier de celles de Violetta (non, ce n’est pas un compliment).

    Malgré tout, les relations Gaspard/Camille et Giulia/Spoiler→Bénédicte sont assez touchantes : globalement, c’est une question de confiance en soi et la beauté d’être fidèle à ses valeurs. Spoiler→L’amour maternelle que montrent Anna et Bénédicte pour les enfants m’a aussi émue.

     

     

    UNIVERS

    Je me suis lancée dans ce roman avec des attentes : alors certes, on a bien le droit au manoir hanté (cf le chapitre 1) mais niveau ambiance, on m’a laissée sur ma faim. J’ai aimé le concept des Spoiler→morts qui possèdent les vivants et cette cohabitation forcée entre les deux ainsi que l’idée du manoir avec une conscience. Mais malheureusement, je n’ai ressenti aucun frisson et j’aurais pu adhérer à l’atmosphère si les personnages avaient été écrits autrement : comment voulez-vous que je plonge dans un climat sombre et mystérieux quand des clowns *tousse* Bassem, Thelma, Esther et tout le tralalala *tousse* ne cessent de casser l’ambiance avec leurs amourettes de gamins de 3 ans ???

     

     

    AUTRES

    Je tiens tout de même à saluer le travail éditorial autour de l’objet-livre : la couverture est magnifique, les petites illustrations au début de chaque point de vue sont bien pensées, les pages type journal ajoutent un plus au récit.

     

    ____________________

    En conclusion, ce sera sur une petite déception que finira cette lecture. Après, je pense que ça peut plaire à certain(e)s mais clairement, je ne ferai pas partie de ce groupe.

    Alex

  • This Golden Flame

    Lu en anglais !

    Auteur(e) : Emily Victoria

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “Orphaned and forced to serve her country’s ruling group of scribes, Karis wants nothing more than to find her brother, long ago shipped away. But family bonds don’t matter to the Scriptorium, whose sole focus is unlocking the magic of an ancient automaton army.

    In her search for her brother, Karis does the seemingly impossible—she awakens a hidden automaton. Intelligent, with a conscience of his own, Alix has no idea why he was made. Or why his father—their nation’s greatest traitor—once tried to destroy the automatons.

    Suddenly, the Scriptorium isn’t just trying to control Karis; it’s hunting her. Together with Alix, Karis must find her brother…and the secret that’s held her country in its power for centuries.”

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’était sympathique. Après, clairement, ça ne casse pas trois pattes à un canard, les retournements de situation sont prévisibles de A à Z, mais c’est distrayant. J’ai juste trouvé dommage que la fin soit autant remplie de drama inutile. Et niveau dynamisme, le climax faisait davantage impression d’un anti-climax.

     

     

    PERSONNAGES

    J’ai apprécié ce que l’autrice a voulu faire avec ses personnages. Ils sont attachants même si je garde cette petite impression de distance globale qui s’installe entre moi et les personnages. Je n’ai pas eu forcément de favori ou favorite dans le lot. Petit (+) pour l'autrice et l'effort de représentations lgbtq+!

     

     

    RELATIONS

    Je pense que c’est le plus gros point positif de ce livre et ça m’a fait une bouffée d’air frais : il n’y a pas de romance et s’il y en a, je suis passée au-dessus. Non, vraiment, ça fait du bien d’avoir une autrice qui se concentre sur les relations platoniques pour une fois.

    J’ai autant aimé l’amitié entre Karis et Alix qui commencent à se connaître que la longue amitié quasi familiale entre Karis et Dane.

     

     

    UNIVERS

    L’univers a du potentiel. Malheureusement, c’est un one-shot ET le premier livre écrit/publié par l’autrice donc elle n’a pas pu ou voulu trop se mouiller à mon avis. Après, il y a des concepts vraiment sympathiques qui ne demandent qu’à être exploité.

     

    ____________________

    En conclusion, une lecture sympathique qui se démarque par une héroïne aroace et des relations platoniques mises en avant, mais qui reste moyen sur les autres aspects.

    Alex

  • Le dernier lion d'albâtre

    Auteur(e) : Dana B Chalys

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « Dans les ruelles sombres de Tyniry, une ombre fugace évolue de toit en toit, aussi furtive qu'un rapace. Ashtiri, une ancienne esclave de 17 ans, est devenue voleuse pour survivre. La meilleure, d'ailleurs. Et sa réputation a franchi les frontières?: le roi d'Ofayne la mandate afin d'accomplir une mission décisive. Impuissant devant une armée de démons à la progression implacable, le souverain a l'espoir fou qu'Ashtiri retrouvera le dernier Lion d'albâtre, un mage-guerrier légendaire. Dans cette quête au cœur d'un environnement hostile, les convictions d'Ashtiri vacillent une à une face aux volontés des divinités cosmiques, maîtresses du destin des mortels. »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    L’intrigue en soit est assez basique : on va d’un point A à un point B et si on a un peu de chance, on n’a pas besoin de passer par le point C pour retourner au point B. Enfin bref. Et puis le début prend son temps.

    Mais j’ai aimé les différents points de vue qui rend l’ensemble dynamique et pour une fois, il n’y a pas eu un PDV en particulier que j’ai trouvé plus prenant qu’un autre. Tous étaient intéressants et participaient à rendre le récit complet sans pour autant l’alourdir.

     

     

    PERSONNAGES

    J’ai aimé voir tous ces personnages qui sont très diversifiés. J’ai trouvé ça vraiment génial que l’autrice mette un point d’honneur à mettre de la représentation dans son livre.

    Malgré tout, j’ai ressenti une certaine distance entre moi et les personnages en général. Et j’ai trouvé le méchant peu charismatique. Mais il n’empêche qu’ils sont agréable à suivre.

     

     

    RELATIONS

    J’appréciais les nombreux types de relations et surtout, j’ai trouvé rafraîchissant d’avoir un livre où la romance n’est pas forcément présente mais plus la notion d’amour dans son sens large. Je trouve ça plus intéressant à explorer.

     

     

    UNIVERS

    Si vous voulez un univers riche et développé, bienvenue ! Non franchement, j’ai beaucoup aimé ce que l’autrice a fait avec cet aspect du livre, que ce soit au niveau du système de magie, des multiples cultures et civilisations qui sont très inspirés de ce qu’on a dans notre réalité ou encore, la politique. Même si on peut trouver ça un peu simpliste par rapport à certains autres world-buildings, je sens néanmoins que l’autrice a réellement pris le temps de faire des recherches.

     

     

    PLUME

    Ca me plaît pas de le dire mais j’ai tout bonnement eu un mal de fou avec le style d’écriture de l’autrice, et spécifiquement ses dialogues. Je les ai trouvé forcés, ressemblants à ceux qu’on retrouve dans les "mauvais" télédramas français.

    Cependant, vers la fin, j’ai moins galéré et je suspecte que le côté action m’y a aidé.

     

     

    AUTRES

    C’est un livre qui aborde des sujets intéressants, parfois assez philosophiques : l’esclavage, la confiance en soi, l’importance de la mémoire collective, la répression de peuples et de cultures. Et j’en oublie sûrement.

     

    ____________________

    En conclusion, le premier roman que je découvre de cette autrice et je suis agréablement surprise. Je vous le recommande surtout si vous voulez une aventure de fantasy avec un univers bien construit et des relations qui ne sont pas basées que sur la romance.

    Alex

  • Shielded

    Lu en anglais !

    Auteur(e) : Kaylynn Flanders

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “The kingdom of Hálendi is in trouble. It's losing the war at its borders, and rumors of a new, deadlier threat on the horizon have surfaced. Princess Jennesara knows her skills on the battlefield would make her an asset and wants to help, but her father has other plans.

    As the second-born heir to the throne, Jenna lacks the firstborn's--her brother's--magical abilities, so the king promises her hand in marriage to the prince of neighboring Turia in exchange for resources Hálendi needs. Jenna must leave behind everything she has ever known if she is to give her people a chance at peace.

    Only, on the journey to reach her betrothed and new home, the royal caravan is ambushed, and Jenna realizes the rumors were wrong--the new threat is worse than anyone imagined. Now Jenna must decide if revealing a dangerous secret is worth the cost before it's too late--for her and for her entire kingdom.”

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est assez linéaire comme intrigue : on va d’un point A à un point B et on galère un peu parce que sinon ce n’est pas drôle. Grosso modo, c’est toute l’histoire.

    Dis comme ça, on pourrait penser que c’est vraiment catastrophique mais en réalité, c’est distrayant et dynamique.

    SpoilersPar contre, la confrontation finale avec le « grand méchant » est un peu bancale.

     

     

    PERSONNAGES

    Les personnages sont sympas mais ils ne sont pas marquants pour autant.

    Jennesara est ce que j’appelle une protagoniste classique qu’on retrouve un peu dans tous les YA. Elle manque un peu de profondeur même si elle reste attachante.

    Les « méchants » sont… nuls. Vraiment, ils sont clichés, pas nuancés. L’histoire ne permet pas de ressentir d’empathie ou d’intérêt pour leur cause.

     

     

    RELATIONS

    La romance, bien que très mimi vers la fin, a un début un peu trop forcé. Ca ne fait pas naturel. Ils se sont rencontrés il y a moins d’une demi-journée et bien sûr, voilà le cliché du « il n’y a qu’un seul lit » et boum, ils s’aiment.

    Ce que j’aurais adoré avoir davantage dans l’histoire : la relation frère-sœur entre Jenna et son frère Ren. Trop sous-développé à mon goût, surtout que ça change de la romance assez basique.

     

     

    UNIVERS

    L’univers est cohérent bien que certains aspects restent flous et sans réel explications. J’aurais bien voulu en savoir davantage sur la forêt. Niveau originalité, on n’est pas au top mais j’ai apprécié les inspirations nordiques.

     

    ____________________

    En conclusion, une lecture sympa pour passer le temps mais ce n’est pas une histoire qui va révolutionner le genre non plus.

    Alex

  • Letters of Enchantment #1 - Divine Rivals

    Lu en anglais !

     Auteur(e) : Rebbeca Ross

    Genre : Romantasy YA

    Résumé :

    “All eighteen-year-old Iris Winnow wants to do is hold her family together. With a brother on the frontline forced

    to fight on behalf of the Gods now missing from the frontline and a mother drowning her sorrows, Iris’s best bet is winning the columnist promotion at the Oath Gazette.

    But when Iris’s letters to her brother fall into the wrong hands – that of the handsome but cold Roman Kitt, her rival at the paper – an unlikely magical connection forms.

    Expelled into the middle of a mystical war, magical typewriters in tow, can their bond withstand the fight for the fate of mankind and, most importantly, love?”

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    J’apprécie ce que l’autrice a voulu faire avec cette intrigue : certes, ce n’est pas l’histoire la plus révolutionnaire du monde mais l’autrice a su utiliser ce fil narratif pour nous faire découvrir les coulisses de la guerre.

    C’est dynamique. Je n’ai franchement pas senti de longueurs. Entre les moments tranquilles où on apprend à découvrir et à apprécier les personnages et les moments un peu plus tendus qui nous font palpiter le cœur, c’est un tour en montagnes russes qui nous est offert.

     

     

    PERSONNAGES

    J’ai beaucoup aimé les personnages et c’est ce qui m’a fait autant apprécié le livre, j’en suis sûre.

    Iris et Roman sont tous les deux attachants : j’admire la persévérance et le courage d’Iris autant que j’applaudis la loyauté et la détermination de Roman. Bien sûr, ils ne sont pas dépourvus de défauts mais ça les rend humains.

     

     

    RELATIONS

    La romance est évidemment présente une bonne partie de l’aventure. Mais je ne trouve pas qu’elle alourdisse de manière excessive l’intrigue. Les relations amoureuses dans ce roman ne sont pas un obstacle à l’avancée de l’histoire, je dirais même qu’elles aident à comprendre la complexité des liens humains en temps de guerre.

    Iris et Roman forment un duo que je trouve très plaisant. Le rivals-to-lovers est en puissance entre ces deux-là : j’adore leurs petites querelles et les clashs qu’ils s’envoient, mais j’aime aussi leurs moments doux et romantiques (leurs échanges de lettres, je fangirle à fond dessus).

     

     

    UNIVERS

    A travers l’expérience d’Iris en tant que journaliste, on va être plongé dans l’univers de la guerre et plus particulièrement, du côté des civils : c’est « l’Arrière ». C’est intéressant de voir comment s’organisent les communautés autour de ce phénomène et les conséquences. Notamment, j’ai aimé le personnage de Marisol qui représente pour moi toutes ces personnes qui doivent laisser partir ceux qui leur sont chers sans savoir si elles les reverront un jour, et pourtant qui ne cessent de se battre de leur manière : les soins, les rations, les transports d’armes, etc…

    On a un petit aperçu de l’horreur du front, même si cela reste assez superficiel. J’ai apprécié voir l’impact que cela a sur nos protagonistes.

    On a également un contexte de dieux qui foutent le bazar (comme d’habitude). Comme c’est de la romantasy, c’est vrai que je ne m’attendais pas de toute façon à avoir un univers développé et complexe mais c’est vrai que je reste sur ma faim par rapport à la mythologie. Le côté « conflit » a compensé mais du coup, je ne vois pas trop l’intérêt de l’aspect fantastique.

     

    ____________________

    En conclusion, une très bonne surprise qui nous fait découvrir une romance trop mimi avec un arrière-fond de guerre entre déités. Rien que pour Iris et Roman, je recommande !

    Alex

  • Mystic Flown #1 - Le maître des arcanes

    Auteur(e) : Dana B. Chalys

    Genre : Fantasy/SF YA

    Résumé : 

    "Une guerre de l'ombre couve depuis longtemps entre les royaumes du Continent. Dans ce jeu de forces et de magie, la découverte des armures robotisées mobiles devient l'enjeu stratégique de tous. Ces ARM, vestiges d'une civilisation disparue depuis 1200 ans, offriraient un avantage hautement dissuasif si elles voulaient bien révéler leur secret.
    Mais la pièce manquante demeure introuvable. L'autre solution pour s'assurer la victoire serait de mettre la main sur le maître des arcanes porteur de l'as de la Mort et du Joker Sadge. Héritier malgré lui de ce pouvoir destructeur, il est traqué pour ses capacités et trouve refuge à la prestigieuse université des magies. Il y rencontre Diba, une émotionnelle que tout le monde fuit à cause de ses dons aussi dévastateurs qu'incontrôlables. Tous deux vont tenter de percer le mystère qui entoure l'origine des ARM, sans se douter que ces robots de guerre ne sont pas la pire des menaces à craindre."

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est un tome un peu introductif. Même si ce tome n’est pas dépourvu d’action ou de révélations, c’est vrai qu’on n’évolue pas énormément sur l’intrigue.

    Après, ça reste intrigant et ça donne envie de savoir ce qui va se passer dans la suite, surtout avec ce cliffhanger qui n’est pas bon du tout pour mon pauvre cœur.

     

     

    PERSONNAGES

    Mon grand kiffe dans ce roman : les personnages. Je les adore, ce sont mes chouchous. Sadge me fait penser à Percy (Percy Jackson) ou Kellen (L’anti-magicien), des parias a qui on veut juste donner plein d’amour et de câlins. Et puis Diba, c’est la Blue (Raven Cycle) qui se sent à l’écart, spéciale mais à part. Elle aussi, je ne veux que la chouchouter.

    J’ai aussi apprécié les personnages adultes de ce livre (la directrice ou la cheffe militaire par exemple). Ca change des YA où les adultes sont soit morts, soit absents. Là, on a un peu de tout : les adultes dans ce livre ne sont pas parfaits, au contraire, mais au moins, ils sont là et surtout, ils sont nuancés.

    Je tiens à noter la diversité dans les personnages au niveau des cultures, des orientations sexuelles mais aussi dans les handicaps.

     

     

    RELATIONS

    Les relations en général sont bien écrites dans ce roman. Mais j’ai eu un coup de cœur pour celle entre Sadge et Diba : c’est remplie de douceur, de compréhension et de bienveillance. Ce n’est pas le genre d’amitié où on est collé l’un à l’autre h24 mais ça n’empêche pas qu’on a cette profondeur unique aux relations entre deux âmes-sœurs (oui, c’est comme ça que je les vois).

    J’ai aussi trouvé très sympa la relation un peu antagoniste entre Sadge et la directrice, le rebelle vs l’autorité. Mais c’est fait de manière nuancée. C’est agréable de voir des personnages se remettre en question après discussion.

     

     

    UNIVERS

    L’univers est un beau mélange entre fantasy et science-fiction. C’est vrai que je ne m’attendais pas à ça mais ça m’a fait une belle surprise du coup. Ce mix insolite s’approfondit au fur et à mesure des pages et j’ai bien hâte de voir comment ça va se développer dans le tome suivant.

     

     

    PLUME

    L’écriture est fluide et ça se lit bien, même si on peut ressentir de petites longueurs.

     

     

    AUTRES

    C’est un livre qui ne cesse de véhiculer des messages importants et aborder des thématiques intéressantes : la question de l’amour et des relations en général, la quête de pouvoir, la recherche de soi, l’importance de la communication et de l’empathie, le vécu d’une personne se sachant mourrante, et j’en passe sûrement.

     

    ____________________

    En conclusion, un presque coup de cœur qui m’a surprise par son univers et ses personnages. Je n’ai qu’une hâte, lire la suite et sans doute me retrouver en PLS.

    Alex

  • Le monde des Premiers #1

    Auteur(e) : Lucie Thomasson

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Loin des intrigues de cours, au fin fond du royaume des Eristène, l’Académie prépare l’éducation des futurs serviteurs des Premiers. Tous sont de pauvres Terciers, sans magie ni droit, la classe dont le labeur consiste à veiller au bien-être des puissants du Continent.Victoire, son frère adoptif, Guilhem, et leur ami Dimitri rêvent d’une place auprès des plus grands : la cérémonie de fin d’étude approche et bientôt, une mission leur sera attribuée pour la vie. Et si Dimitri se voit Jardinier, Guilhem, Majordome, Victoire, elle, a les griffons dans la peau : elle sera éleveuse de créatures magiques chez les Hamilcar. Ou rien. »

     

    AVIS

    INTRIGUE

    C’est un tome très introductif avec l’action qui ne commence vraiment que dans le dernier tiers. Le reste du roman, on est sur de l’installation de l’univers et des personnages, ce qui fait qu’on peut rester sur sa faim niveau intrigue. Malgré tout, cela ne m’a pas dérangée plus que cela parce que je suis aussi sensible au côté complots et politiques qui est plus discret mais bien présent dès le début de l’histoire.

    Il y aussi des retournements de situation vers la fin qui sont bien trouvés mais peuvent rester un peu prévisibles, surtout si on a lu un grand nombre de livres dans ce genre.

     

     

    PERSONNAGES

    Les personnages sont sympas, surtout Guilhem que je trouve très « parisien » dans le sens où il est un peu râleur mais aussi très sarcastique : ça fait un très bon mélange. Victoire ressemble davantage à la protagoniste classique qui a ses rêves mais bien sûr, rien ne va comme elle le veut et ça finit en crise existentielle. Dimitri, c’est un peu le grand frère calme et responsable : protecteur et mystérieux, mais attention, il pourrait vous surprendre.

     

     

    RELATIONS

    Il y a pas mal de relations différentes illustrées dans ce livre : on passe de la relation mentor/élève avec Abraham/Victoire, au lien maîtresse/majordome avec Raphaëlle/Guilhem, en passant par ce rapprochement entre Victoire et Thalya (griffon). En gros, on a toute une panoplie de connections mais aucune des relations n’est simple.

    Ce que je regrette, c’est qu’on n’a pas tant que ça d’interactions entre le trio principal : Victoire, Guilhem et Dimitri. Ok, c’est sympa de dire qu’ils sont proches et que la famille c’est the best thing forever, mais c’est jamais réellement montré. A part un tout petit passage au début du tome. J’ai du mal à ressentir ce lien entre eux.

     

     

    UNIVERS

    Je trouve l’univers et les différents systèmes de magie très sympa (les petites pages index sont vraiment pas mal pour se souvenir des différent(e)s familles/pouvoirs). Ce n’est pas le concept le plus original, on est d’accord, mais ça fait toujours plaisir pour les fans de familles magiques et créatures fantastiques. J’espère que l’univers sera encore plus développé dans le tome suivant.

     

    ____________________

    En conclusion, un premier tome qui laisse envisager une suite davantage dynamique avec encore plus de complots et mystères.

    Alex

  • Gwen & Art are not in love

    Lu en VO!

    Auteur(e) : Lex Croucher

    Genre : Romance

    Résumé :

    « La princesse Gwen aime la chevaleresse Bridget qui l'aime bien en retour. Art, le promis de Gwen aime quant à lui le doux Gabriel, le futur monarque et le frère de Gwen, qui ne sait pas si par hasard il ne serait pas aussi très attiré par le fantasque Art. Oups ! Ce n'est pas ainsi que c'est censé se passer. Il y a, à l'évidence, un énorme problème à Camelot : car pour le bien de la Couronne, Gwen et Art doivent se marier et avoir beaucoup d'enfants. Or, Gwen et Art ne s'aiment pas, mais vraiment pas du tout... »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est une romance essentiellement donc faut pas non plus s’attendre à une intrigue grandiose ou une aventure épique. Mais on a une histoire sympa qui nous fait suivre principalement deux personnages, Gwen et Arthur.

    J’aime bien diviser ce roman en deux parties : une qui fait les deux premiers tiers, très feel-good et d’ambiance joyeuse avec de l’humour, et le dernier tiers un peu plus sombre dans un contexte de grande bataille finale.

    Ca casse pas trois pattes à un canard mais il y a pas de longueurs ressenties, ça progresse crescendo et puis la fin me laisse un peu sur ma faim. Je ne dis pas non à une suite ou à un livre compagnon parce que mes excuses, mais ce n’est pas tous les jours qu’on a un roi qui fait Spoiler→son coming-out dans un Camelot 2.0.

     

     

    PERSONNAGES

    Les personnages sont très attachants, surtout Gwen et Arthur (ce sont leur point de vue qu’on suit). Ils ont chacun leurs défauts mais aussi leurs qualités et j’adore l’évolution qu’on a avec Gwen et Gabriel.

     

     

    RELATIONS

    Ce que j’apprécie le plus dans ce livre, c’est que l’autrice ne s’est pas uniquement concentrée sur la romance. Les histoires d’amour sont certes très mimis et damn, maintenant que je me sens tellement célibataire, mais j’ai aussi adoré l’amitié entre Gwen et Art ainsi que leurs dialogues moitié thérapie/moitié clash, l’amitié quasi-fraternelle entre Art et Sidney ou même juste la relation ambigue hiérarchique/amicale entre Gwen et Agnes.

    Et puis bien sûr, les relations compliquées parentales dans toutes ses facettes.

     

     

    UNIVERS

    Camelot 2.0, moderne mais aussi traditionnel. En gros, il ne faut pas s’attendre à une représentation fidèle de cette période. L’autrice a bien précisé que les anachronismes sont présents et prévus.

     

     

    AUTRES

    J’ai apprécié que l’autrice aborde plusieurs thématiques comme mentionné auparavant : le féminisme, l’orientation sexuelle, les devoirs familiaux, la pression sociale mais aussi les attentes parentales. Pleins de sujets encore d’actualité.

     

    ____________________

    En conclusion, une chouette lecture qui fait passer un moment agréable en compagnie de personnages bien attachants dans une ambiance Légende du roi Arthur !

    Alex

  • The Fascinators

    Auteur(e) : Andrew Eliopulos

    Genre : YA Fantastique

    Résumé :

    « Ce n’est pas toujours facile de vivre dans une petite ville des États-Unis où la magie est plus considérée l’œuvre du diable ou un sujet de magazines féminins (Comment prédire votre avenir avec un sort de moins de 6 ingrédients !) qu’une vraie carrière. D’ailleurs, Sam, James et Delia sont les seuls membres du groupe de magie de leur lycée, The fascinators, et c’est le ciment de leur amitié. Mais à la rentrée de Terminale, tout change. Un nouvel élève veut intégrer leur groupe, et Sam ne peut s’empêcher de penser qu’il a l’air intéressé par lui… De toute façon, il sait que ses sentiments pour James ne sont pas réciproques. James refuse même de le regarder dans les yeux, depuis la fameuse soirée… Mais quand James se retrouve mêlé aux mauvais magiciens, attirant l’attention d’une secte étrange sur eux, toute leur amitié menace de voler en éclats. Et les cauchemars commencent à les hanter… »

    AVIS

    INTRIGUE

    C’est malheureusement ce que j’appelle « l’intrigue au service des personnages » et ce n’est pas souvent une bonne chose, surtout pour moi et mes préférences.

    Disons qu’avec cette 4ème de couverture, parlant d’aventure, de magie et de secte, je m’attendais à une intrigue un peu plus aboutie. Et bien là, on est plutôt limite.

    Ca se voit que l’auteur voulait se concentrer sur ses personnages, leurs problématiques, faire un livre engagé, mais ce fut au détriment de l’intrigue (et l’univers). Clairement, je reste sur ma faim, surtout avec cette fin ouverte « plus ouverte que finie ». C’est comme si sur la carte, on m’avait promis un hamburger-frites-sauce et qu’au final, je ne reçois que le hamburger. L’élément principal est là, tant mieux, mais disons que je me sens tout de même un peu arnaquée.

    Niveau dynamisme, on peut ressentir quelques longueurs dans la première moitié du livre mais ça prend crescendo un bon rythme dans la seconde partie. Mais quand on arrive à la fin, à mes regrets, ça a fait un petit splash.

     

    ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    PERSONNAGES

    Gros point fort du roman (faut dire que si l’auteur avait « raté » ça aussi, ça aurait été bien triste).

    J’ai beaucoup aimé Sam, notre très cher protagoniste attachant, qui est un ado aux soucis d’ado, à la mentalité/maturité d’ado et aux complexes d’ado. Alors pourquoi je souligne autant ce fait ? C’est parce que je retrouve souvent des auteur(e)s qui aiment bien écrire des personnages plus matures que leur âge et quand, pour une fois, j’ai un « vrai » adolescent devant moi, c’est un vent d’air frais.

    Delia et James sont aussi tous les deux attachants, chacun à leur manière même s’ils ne font pas que de bons choix. Je les ai trouvais profondément humains, que ce soit dans leurs qualités ou défauts.

    J’apprécie le fait que malgré ce cadre fantastique avec la magie incorporée dans l’histoire, ça reste très réaliste, que ce soit avec les personnages eux-mêmes, ou leurs conflits, ou encore les relations qu’ils entretiennent entre eux.

     

    ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    RELATIONS

    Alors, d’habitude, je ne suis pas très gaga des triangles/carrés amoureux (et là, on en a un beau). Mais contre toute attente, c’est passé crème cette fois-ci. Je ne vais pas vous mentir : oui Sam nous bassine avec son crush inavouable pour James pendant tout le roman, oui on va devoir se taper les moments ambigus sans communication et oui, certain(e)s n’aimeront pas la direction qu’a pris l’auteur.

    Cependant, je pense que j’ai réussi à ne pas m’arracher les yeux parce que cette relation n’était pas la seule ciblée par l’auteur. Il a voulu explorer toute une panoplie d’autres liens : l’amitié forte mais compliquée du trio, la relation parents-enfants, les interactions scolaires mais aussi communautaires, la relation qu’on a avec soi-même…

     

    ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    UNIVERS

    Gros splash ici aussi. En réalité, ce n’est pas un univers dépourvu de charme et pour un YA, il tient la route. C’est juste qu’arriver à la dernière page du roman, on se rend compte que pas mal de facettes de l’univers ont été mis aux oubliettes. Il y avait matière première mais ça n’a juste jamais été exploitée (que ce soit des lieux, des concepts ou des personnages).

     

    ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    AUTRES

    C’est un livre engagé et j’apprécie les messages que l’auteur a voulu faire véhiculer (même si parfois maladroitement).

    De nombreuses et pertinentes thématiques sont traitées dans cette œuvre : amitié, amour à sens unique, homophobie, préjugés, peur de l’abandon, privation d’affection, alcoolisme, violence familiale, religion, secte et j’en oublie sûrement.

    Je regrette juste que ça reste globalement en surface. Et puis, le coup de « la communication c’est important mais au final, il n’y en a aucune », c’est pas ouf comme message à donner à son lectorat (souvent jeune).

     

    ____________________

    En conclusion, un livre qui se lit bien, avec des personnages développés, des problématiques intéressantes abordées et des relations réalistes. Mais du potentiel pour l’intrigue et l’univers qui n’aura pas été utilisé à sa juste valeur.

    Alex

  • Daughter of the pirate king [VO]/La fille du roi pirate [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Tricia Levenseller

    Genre : Romance/Fantasy YA

    Résumé :

    « Alosa est la fille de Kalligan, Roi pirate qui règne (et terrorise) les mers. Son père décide de l'envoyer en mission pour enfin mettre la main sur une mystérieuse et très ancienne carte au trésor qui mènerait à des richesses incommensurables. Pour réussir son défi, la courageuse Alosa accepte de se laisser capturer par ses pires ennemis, s'offrant ainsi la possibilité d'infiltrer leur navire. Captive au milieu d'un impitoyable équipage de pirates cruels. Très vite, son plus obstacle devient son ravisseur Riden, un intrépide lieutenant particulièrement intelligent, et surtout très séduisant. Mais la jeune femme a plus d'un tour dans son sac, et personne ne pourra arrêter la Fille du roi pirate ! »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’était divertissant. C’est une intrigue simple, sans prise-de-tête mais du coup, très linéaire aussi. Il y a des longueurs, on a l’impression de patoger un peu sur place pendant une bonne partie du livre. Le problème est que je m’attendais à une intrigue un peu plus complexe avec des retournements de situation un peu plus recherchés. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

    Les « méchants » qui retiennent captive notre chère Alosa ne sont juste pas crédibles du tout. Ils sont censés donner de l’enjeu à l’histoire mais ça tombe plat parce qu’Alosa, d’une manière ou une autre, s’en sortira et elle le sait elle-même donc il n’y a pas de surprise, pas de tension.

     

    PERSONNAGES

    J’ai bien aimé suivre Alosa, notre protagoniste de 17 ans. Elle a du caractère, elle sait se battre ce qui est toujours plaisant à lire, et certaines de ses réflexions dans sa tête sont plutôt drôles. Quant à Riden, 18 ans, il est aussi sympa à découvrir. Le petit hic, c’est qu’ils ne sont pas très matures des fois et surtout, ils se font avoir mais bêtement alors qu’ils sont décrits comme plutôt intelligents. Après, ce sont des adolescents me dira-t-on.

     

     

    RELATIONS

    J’ai beaucoup apprécié la romance entre Alosa et Riden. Certains de leurs dialogues sont puérils et un peu cringy mais le reste est tout bonnement très divertissant. J’ai adoré la tension entre eux et leur petit jeu de manipulation. C’est assez amusant d’essayer de voir comme l’un va prendre le dessus sur l’autre et vice-versa. J’avoue qu’au départ, leur romance avait l’air forcée mais ça s’arrange petit à petit.

    Il n’y a pas vraiment d’autres relations qui soient développées dans cette histoire, ce que je trouve dommage. On parle vite fait de la relation Spoilerfraternelle entre Riden et Draxen et encore, c’est juste Riden en train de raconter leur passé.

     

    UNIVERS

    De même qu’avec l’intrigue, déçue par l’univers. A l’exception des quelques explications sur les pouvoirs de sirènes, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

    _

    En conclusion, une lecture sympa mais pas incroyable non plus, que tu lis si tu as envie d’une bonne romance dans un univers de fantasy pas très complexe.

    Alex

  • Six crimson cranes [VO] / Six couronnes écarlates [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Elizabeth Lim

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Une magie ancestrale et interdite coule dans les veines de Shiori, la plus jeune des sept enfants de l’empereur de Kiata.

    Lorsqu’elle découvre que sa belle-mère, Raikama, la Reine sans nom, possède sa propre magie noire, cette dernière lui lance un sortilège : elle transforme ses six frères en grues et l’avertit que pour chaque mot qu’elle prononcera, l’un de ses frères mourra.

    Exilée et sans voix, Shiori va devoir se battre pour briser le sort et sauver son royaume d’une terrible conspiration. Pour cela, elle pourra peut-être compter sur le mystérieux garçon à qui elle était fiancée et qu’elle a rejeté sans même le rencontrer… »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est divertissant. Franchement, ça a beau être assez typique des intrigues de Young Adult avec sa part de prévisibilité et son manque de complexité, ça reste une intrigue dynamique remplie de péripéties. Perso, je ne me suis pas ennuyée.

    Juste, je trouve que certaines situations sont un peu farfelues, dans le sens où l’autrice fait agir ses personnages de manière absurde pour faire avancer l’intrigue et je trouve ça bête :

    -Quand Shiori se jette au tout début de l’histoire dans le lac avec tous ses vêtements. Je vous laisse 10 secondes pour regarder à nouveau la couverture du livre et réaliser le nombre de couches de tissus que Shiori a sur le dos pour sa cérémonie de mariage. Mais tranquille, elle plonge quand même dans l’eau et après… Elle s’étonne qu’elle coule ! Mais qui l’aurait cru !

    -SpoilerQuand Shiori se laisse capturer par The Wolf car sinon il tuera ses frères + Takkan. Ok, je veux bien accepter ça. Mais après, elle fait le *surprise pikachu face* quand The Wolf lui dit qu’il n’a maintenant plus qu’à la tuer pour accomplir son plan. Il y a à peine 10 pages entre le moment où la fausse Zairena lui dit littéralement mot pour mot que les démons n’avaient besoin que de son sang pour se libérer et le moment où The Wolf (un démon) l’a nargue. Shiori régresse intellectuellement et juste pour faire avancer l’intrigue ? Ouaip.

     

    PERSONNAGES

    Les personnages en général sont sympas à suivre. Bon, peut-être pas les villains qui je trouve n’ont pas été du tout développés. Ils sont un peu venus comme un cheveux sur la soupe. Avec mes mots : comme une crotte de pigeon sur ton sandwich. Pour ceux qui ont lu l’autre duologie de l’autrice, effectivement, on connaît un peu plus LE PERSONNAGE qui fait ch*er tout le monde mais si on part du principe qu’on ne lit pas forcément tous les livres d’un auteur, et bien les villains manquent cruellement d’impact et de charisme.

     

    Shiori est une protagoniste qui est agréable à lire et à suivre. J’ai eu beaucoup d’empathie pour elle et même si des fois, j’aurais voulu qu’elle utilise un peu plus sa tête, elle n’en reste pas moins super attachante. C’est un personnage qui évolue tout au long de l’histoire. C’est plutôt cool de voir cette transition de la princesse gâtée, naïve et pleine de préjugés à quelqu’un de plus mature, plus dure avec elle-même. Et malgré ça, elle garde son caractère et sa vitalité.

     

    Kiki, ma déesse. Elle est tout bonnement incroyable. Je ne vous dis pas le nombre de fois où mon âme s’est connectée à la sienne : en gros, toutes les fois qu’elle parlait. C’est un mood sérieusement.

    Takkan est superbe. Ca fait du bien d’avoir un love interest comme lui : doux, l’âme d’artiste, courageux et gentil. On a souvent dans les YA, des mecs drôles, sarcastiques et un peu bad boy (je ne vais pas me plaindre parce que je les aime aussi) mais on n’a pas souvent l’héroïne qui finit avec le garçon adorable, tout gentil et généreux. C’est un petit air frais.

    Raikama, présentée comme LA villaine. Mais au fur et à mesure, on voit que ce n'est pas aussi simple. Elle fait de la peine et Spoiler→je savais que ça allait finir en tragédie : pour ceux qui sont curieux, Raikama est inspirée de la légende du serpent blanc Spoiler→et quand tu connais cette légende, tu sais que c’est un gros malentendu.

     

    RELATIONS

    Parlons d’abord des relations familiales : Shiori et ses 6 frères. C’est un amour précieux, chacun un peu différent selon le frère. J’aurais voulu encore plus de scènes entre eux. C’est ça qui me manquait.

    L’amitié entre Shiori et Kiki est vraiment bien écrite. On aurait vraiment dit deux besties et pas une princesse et un oiseau en papier quand on lit leurs dialogues. Leur dynamique m’a fait sourire plusieurs fois : entre la « je-fonce-et-après-je-réfléchis » et la « mais-je-te-l’avais-bien-dit », c’est un sacré duo.

    La romance entre Shiori et Takkan est mimi. J’aime bien leur alchimie, je trouve qu’ils ont ce petit truc en plus. Après, c’est peut-être juste dû au fait que j’aime les personnages individuellement avant tout.

    C’est un livre qui parle pas mal des thématiques de la famille et ça se ressent dans les différentes scènes. Malgré tout, je regrette qu’on ait davantage de flashbacks que de moments présents. Je pense que ça aurait été encore plus touchant si les liens avait été montrés, vécus et non simplement dits.

     

    UNIVERS

    Beaucoup aimé les différents éléments de la culture chinoise/japonaise incorporés dans le texte. Ca fait voyager. Les petits références sont vraiment sympas à déceler.

    Après, ce n’est pas un monde de fantasy hyper développé non plus. Il y a différentes régions mais c’est une vision assez dichotomique. La politique est vite expliquée et pas vraiment approfondie. C’est assez basique quand on regarde la structure en elle-même. 

    _________________________

    En conclusion, une lecture qui m’a bien plu ! C’est un roman qui se lit sans prise-de-tête, on se laisse emporter par les aventures de Shiori. Quelques défauts qui sont propres au genre du YA mais à part ça, je recommande.

    Alex

  • The Reckoners #1 - Steelheart [VO] / Coeur d'acier [VF]

    Lu en anglais !

    Auteur : Brandon Sanderson

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « ll y a dix ans, un éclat venu du ciel a frappé des hommes et des femmes parmi les plus malveillants, leur conférant d'incroyables pouvoirs. On les a appelés les Epiques. Leurs intentions ne sont pas bonnes... A Newcago, un Epique appelé Coeur d'Acier s'est emparé du pouvoir. On le dit invincible : aucune balle ne peut le blesser, aucune épée trancher sa peau, aucune explosion le détruire. Seuls les Redresseurs, un groupe d'humains qui ont consacré leur vie à étudier les Epiques afin de découvrir leur point faible, lui résistent. David Charleston a 18 ans. Coeur d'Acier a tué son père. Depuis, il n'a qu'une idée en tête : le venger. Et il possède quelque chose dont les Redresseurs ont besoin. Il a vu l'impossible. Il a vu saigner Coeur d'Acier. »

     

    AVIS

     

    Points positifs :

    David. Raison principale du pourquoi j’ai autant apprécié ce livre. Il n’est pas des plus originaux certes, mais qu’est-ce qu’il est drôlement attachant. J’ai juste un énorme faible pour ce genre de protagoniste intelligent mais un peu loser aussi (coucou à Kelen Argos et Percy Jackson mes deux bébés). J’aime tellement les personnages rusés mais maladroits en relations humaines (petit clin d’oeil pour un certain personnage dans Grisha, un certain materialki qui, coïncidence, s’appelle aussi David). Outre ce point, je trouve ses interactions avec les autres personnages adorables, que ce soit cette relation paternelle avec Prof ou encore sa relation de camaraderie avec le reste de la troupe.

     

    La plume de l’auteur : fluide et pourtant assez fournie pour nous construire un univers plutôt complet mais pas trop fournie non plus pour éviter de plomber le rythme du roman. Enfin bon, j’ai lu d’une traite ce premier tome !

     

    Les scènes de combat sont vraiment agréable à lire et les moments d’improvisation de David sont juste iconiques.

     

    La romance est plutôt réaliste : entre un intello qui ne connaît rien de l’amour et une love interest qui passe du chaud au froid, ça allait être compliqué. Malgré tout, j’ai trouvé leurs moments de complicité mignons et leurs dialogues divertissants.

     

    Points négatifs :

    Je suis peut-être un peu déçue de l’univers. Il faut dire qu’en termes de complexité, il y a mieux. Et puis surtout, c’est du Brandon Sanderson. Après, il faut dire que c’est un young adult donc ça doit avoir une influence aussi. Bon, au final, cela reste quand même un univers assez riche et cohérent.

     

    L’intrigue est prévisible et la plupart des retournements de situation se voient à des kilomètres (autre problème des YA malheureusement) même s'ils sont plutôt cools.

    _________________________

    En conclusion, une très bonne lecture en compagnie d’un adorable et socialement maladroit protagoniste qui se lance dans la plus « impossible-possible » des missions d’assassinat !

    Alex

  • A magic steeped in poison [VO] / Une magie teintée de poison [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Judy I. Lin

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Quand je regarde mes mains, tout ce que j'arrive à penser c'est : "ce sont elles qui ont enterré ma mère". Ning a perdu sa mère. Et le plus douloureux de son histoire, ce que c'est elle la responsable de sa mort. C'est elle qui lui a administré le poison sans le savoir, par un thé venimeux qui lui a été fatal... Et qui pourrait maintenant être également mortel pour sa soeur Shu. Un jour, Ning entend qu'une compétition s'organise pour trouver le plus grand maître du shen nong-shi du royaume - une magie ancestrale de l'art de la préparation du thé, où ce dernier peut se révéler être une excuse, un défi ou encore une arme.

    Elle traverse alors le pays pour se rendre à la Cité impériale et prendre part au concours. Le gagnant recevra une faveur de la princesse : peut-être l'unique chance pour Ning de sauver sa sœur ! Mais entre les trahisons des compétiteurs, les machinations politiques de la cour, et un mystérieux et envoutant jeune homme qui semble cacher un lourd secret, Ning devra être vigilante, car le danger est partout autour d'elle ! »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    En toute honnêteté, ce n’était pas fifou. C’est assez linéaire et prévisible. Et puis, c’est surtout plat. Notamment, il y a pas mal de longueurs durant toute la première moitié du roman. Heureusement, ça devient plus dynamique dans la seconde partie mais ce n’est que vers les derniers chapitres que l’intrigue devient vraiment entraînante. Ce qui est dommage.

    Sans être mauvaise langue, mais tu sais que l’intrigue n’est pas terrible quand tu te mets à penser qu’une histoire sur la princesse aurait été sans doute plus intrigante.

     

    PERSONNAGES

    Les personnages sont sympathiques mais manquent cruellement de profondeur.

    Notre protagoniste est malgré tout plutôt attachante même si ce n’était vraiment pas gagné au départ. Elle avait réussi à m’exaspérer dès le chapitre 2 aka le chapitre où tout bon sens n’existe pas, puisque Ning se croit Bruce Lee sous dope. Je ne vois que ça pour expliquer le pourquoi du comment elle a pu penser que ça aurait été une bonne idée d’aller se battre contre quelqu’un qui, je cite, “have […] the strength of three men, the ability to leap up to the rooftop in a single bound, and can cut your way out of a crowd of soldiers with the swiftness of your sword”.  Pour ceux qui ne lisent pas trop l’anglais, ça se résume à quelqu’un de super badass à qui tu ne te confronte pas, surtout si tes compétences en combat se résument à préparer du thé.

    Quant aux personnages secondaires, ils ne sont pas assez développés pour être intéressants même s’ils ne sont pas détestables.

     

    RELATIONS

    On a des relations entre personnages qui sont sympas à lire, que ce soit romantiques ou amicales. J’ai trouvé divertissants les dialogues entre Ning et Kang et adorables ceux entre Ning et Lian, son amie. Je regrette juste qu’il n’y ait pas davantage d’alchimie entre Ning et Kang, ça aurait pu donner quelque chose de vraiment bien.

     

     

    UNIVERS

    Le gros point positif de ce roman, c’est son univers et plus précisément, son système de magie. C’est une magie qui n’est pas omniprésente, qui reste assez mystique. J’apprécie l’originalité, le concept de magie par l’intermédiaire du thé. Et puis vers la fin, on a un petit aperçu d’autres types de magie.

    Après, j’avoue que c’est aussi une magie qui me fait bien rire parce que je ne peux pas m’empêcher d’associer les effets du thé magique à ceux de nos chères substances illicites. C’est un cercle vicieux : dès que je penses comme ça, je ne peux plus prendre au sérieux Ning parce que dans ma tête, elle est juste en train de préparer avec cérémonie de la coke.

    Outre le système de magie, j’ai bien aimé les différents éléments du folklore chinois/taïwanais qui sont incorporés dans le texte. C’est toujours un plaisir de relire les légendes asiatiques avec leurs variantes.

     

    PLUME

    L’autrice a une écriture simple, plutôt fluide. C’est rapide à lire. Les descriptions sont facilement visualisables et graphiques.

    _________________________

    En conclusion, c’est une petite déception malheureusement. C’est trop superficiel et prévisible pour moi. Néanmoins, j’ai apprécié le système de magie et l’univers. Le roman se lit bien et je suis quand même curieuse pour la suite. Point bonus pour la couverture faite par Sija Hong que je trouve sublime.

    Alex

  • Warrior of the wild

    Lu en anglais !

    Autrice : Tricia Levenseller

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “How do you kill a god?

    As her father's chosen heir, eighteen-year-old Rasmira has trained her whole life to become a warrior and lead her village. But when her coming-of-age trial is sabotaged and she fails the test, her father banishes her to the monster-filled wilderness with an impossible quest: to win back her honour, she must kill the oppressive god who claims tribute from the villages each year or die trying.”

     

    AVIS

    Points positifs :

    J’ai beaucoup aimé le trio présent dans ce roman : Rasmira, Soren et Iric sont tous les trois vraiment attachants, chacun à leur manière. Je trouve qu’ils ont une belle relation avec certes ses hauts et ses bas. Beaucoup de bienveillance et ça fait du bien.

    Les messages véhiculés dans ce livre sont plaisants : l’acceptation, le changement parfois nécessaire, la tolérance, l’entraide qui change tout, le pardon pour avancer et ainsi de suite.

    Le style d’écriture est direct, simple et fluide à lire. J’ai lu assez vite ce livre et j’ai passé un bon moment de relaxation auprès de l’histoire.

     

    Points négatifs :

    L’intrigue n’est pas très complexe et les retournements de situation ne sont pas exceptionnels. C’est assez classique pour un young adult. Du coup, l’histoire ne sera pas hyper marquante.

    ______________________________

    En conclusion, Warrior of the wild a été une agréable et rapide lecture. Vraiment sans prise de tête avec des messages de bienveillance et de tolérance. Même si je ne sais pas si je vais retenir très longtemps l’histoire du livre, cela reste très sympa à lire et les personnages sont plaisants à suivre dans leurs pérépities.

    Alex

  • The Lady Rogue

    Lu en anglais !

    Autrice : Jenn Bennett

    Genre : Fantasy/Historique

    Résumé :

    “Some legends never die…

    Traveling with her treasure-hunting father has always been a dream for Theodora. She’s read every book in his library, has an impressive knowledge of the world’s most sought-after relics, and has all the ambition in the world. What she doesn’t have is her father’s permission. That honor goes to her father’s nineteen-year-old protégé—and once-upon-a-time love of Theodora’s life—Huck Gallagher, while Theodora is left to sit alone in her hotel in Istanbul.

    Until Huck arrives from an expedition without her father and enlists Theodora’s help in rescuing him. Armed with her father’s travel journal, the reluctant duo learns that her father had been digging up information on a legendary and magical ring that once belonged to Vlad the Impaler—more widely known as Dracula—and that it just might be the key to finding him.”

     

    AVIS

    INTRIGUE

    L’intrigue est simple mais entraînante. Cela reste assez linéaire avec nos personnages qui vont d’un point A à un point B et ainsi de suite. Quant aux retournements de situation, ils sont prévisibles pour moi donc pas de surprises de ce côté-là. Malgré tout, le rythme est soutenu avec pas mal d’action et de rebondissements.

     

    Gros bémol par rapport à la fin qui est juste inintéressante et déjà vue.

    SpoilerLe coup de l’élu(e) avec la bague maudite qui rend le porteur ou la porteuse gaga, c’est bon. Y a déjà eu Frodon comme cobaye. Il ne recommande pas l’expérience donc à quoi ça sert de faire du réchauffé en moins bien ? Après j’avoue que c’était classe la façon dont elle a coupé son propre doigt.

     

    PERSONNAGES

    Notre protagoniste Theodora a le chic d’être aussi agaçante qu’attachante. On comprend assez vite qu’elle a une âme de scientifique, qu’elle est ambitieuse et un peu gâtée. Elle m’a fait notamment penser à la version Enola Holmes de Millie Bobby Brown : très dynamique avec cette spontanéité et impulsivité.

     

    Pour Huck, il est la définition de « sidekick ». Un peu triste dit comme ça… Malgré tout, il reste attachant et puis, on aime bien stresser avec lui ! Vu comment il « subit » les décisions de Theodora, on ne peut que sympathiser avec ce pauvre garçon.

     

    ROMANCE

    Le couple est mignon. J’aime leurs interactions avec les petits clashs entre eux mais je regrette que l’autrice ait décidé de « dire » leur passif commun et ne pas nous le « montrer » plutôt. Il y a beaucoup de passages avec des références au passé mais ça rend moins immersif par rapport à la relation.

     

    UNIVERS

    Quelques révisions sur la période (XXe siècle) et l’histoire du pays (notamment des légendes comme Dracula et les strigoi) sont possibles grâce aux quelques éléments qui sont mentionnés dans ce roman. L’autrice joue beaucoup sur l’existence de l’ordre du dragon auquel a appartenu Vlad III et son père mais à part ça, elle n’a rien inventé de nouveau. 

     

    PLUME

    Similaire à l’intrigue c’est-à-dire simple, fluide et c’est un peu près tout.

    ______________________________

    En conclusion, une histoire qui est sympa à lire, sans prise-de-tête mais qui du coup, ne restera pas très longtemps en mémoire vu que ni les personnages ni l’intrigue ne sont marquants. Après, ça reste une chouette lecture notamment si on veut débuter doucement dans le Young Adult et dans l’histoire de la Roumanie.

    Alex

  • Rebel of the sands #2 - Traitor to the throne [VO]/ Rebelle du désert #2 - La trahison [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Alwyn Hamilton

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Le destin du désert repose entre ses mains

    Amani et Jin luttent désormais ensemble pour libérer le désert du Miraji. Retenue au coeur du palais du sultan, la guerrière est déterminée à découvrir les secrets du tyran sanguinaire. Mais ce qu’elle apprend ébranle toutes ses convictions… Le sultan est-il le véritable traître ? Et surtout, que cache la mystérieuse disparition de Jin ? »

    ___________________________

    AVIS

    Points positifs :

    On retrouve Amani dans un second tome où le maître-mot est la politique. En effet, Amani a le chic pour se trouver à des endroits qui devraient lui être inatteignables : en gros, elle se fait emporter dans le palais, et plus précisément dans le harem du Sultim. Oui, un trajet direct au point le plus dangereux pour elle. Rien que ça.

     

    Dû à ces circonstances peu habituelles, on a du coup un côté politique plus poussé et approfondi. On a également le moyen de nuancer les quêtes de pouvoir et réfléchir aux réels bénéfices de la Rébellion. Le fait d’avoir le point de vue du Sultan nous permet notamment de nous questionner sur notre vue assez biasée de la situation du pays (puisqu’on a seulement le PDV d’une rebelle). On voit une différente partie de l’univers qu’à construit l’autrice.

     

    Un autre point que j’ai beaucoup aimé dans Traitor to the throne est la possibilité de connaître la vie des femmes dans les harems. On a tout ce côté manipulation qui est plutôt bien décrit, où chaque femme essaye de plaire pour survivre. C’est un monde vraiment cruel et le livre le montre bien. Spoiler→Hommage notamment à Shira qui a été une peste mais une peste badass.

     

    Le bouquin véhicule des messages sur le sexisme, sur la place des femmes que ce soit dans la vie du quotidien ou encore dans les légendes/mythes. Ça parle également beaucoup de la notion d’amour et de solidarité. En bref, c’est un livre engagé.

     

    On apprend à mieux connaître l’univers : on a le PDV des Djinns, on a aussi des sortes de mini-contes entre quelques chapitres qui nous plonge un peu plus dans une ambiance Mille et une nuits.

     

    L’écriture est toujours fluide, on lit hyper bien le roman et vite aussi. Un réel plaisir pour s’aérer l’esprit.

     

     

    Points négatifs :

    Du fait que ce second tome contient plus de politique, le rythme est plus lent et l’action devient plus plate. Ce roman se concentre davantage sur les relations entre les différents pays et les manipulations politiques et cela se fait au détriment de la romance par exemple.

     

    J’ai trouvé que la romance dans ce tome est juste chaotique. Spoiler→Déjà, le fait que Jin se casse dans un autre pays alors qu’Amani est littéralement en train de crever est moyen pour moi. Et en plus, au final, on ne peut pas vraiment dire que Jin se soit excuser non plus. Et puis, ça sort à tout va des phrases clichés de romances à l’eau de rose… Disons que la communication entre Jin et Amani est assez bancale mais après, ça s’explique par le fait qu’ils n’ont pas non plus énormément de temps pour se parler. Il y a une révolte à faire quand même !

     

    Traitor to the throne reste aussi un YA ce qui fait que l’intrigue est assez classique et que les retournements de situation sont prévisibles (Spoiler→bien que je n’avais pas vu venir le coup de la trahison avec Leyla). Il y a également le moment cliché où le « méchant » alias le Sultan dévoile tout son plan.

    __________________________

    En conclusion, cette suite de saga devrait être objectivement meilleure que le 1er tome mais comme l’objectivité n’est pas mon point fort… Ce fut en tout cas une bonne suite et je m’attends à un final grandiose dans Hero at the fall.

    Alex

  • Rebel of the sands #1 [VO]/ Rebelle du désert [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Alwyn Hamilton

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Amani veut quitter sa ville, Dustwalk, qui se trouve dans le désert du Miraji, pour découvrir le reste du monde.

    Sa rencontre avec Jin, un jeune homme recherché pour trahison, leur permet de fuir la ville et de traverser le désert où vivent des monstres surnaturels. Bientôt, Amani découvre le véritable rôle de Jin dans la guerre contre le Sultan et son fils.

    Cette guerre va les rattraper… »

    __________________________

    AVIS (coup de coeur)

    Points positifs :

    Je vais paraître très biaisée (c’est parce que je le suis) mais j’ADORE cette série ! Voilà, vous êtes prévenus, ça va être une partie de fun.

    De 1, ça se lit super bien, on ne voit pas les pages défiler et on a envie de les tourner parce que l’intrigue est entraînante, le rythme est soutenu, les personnages sont attachants et l’univers de fantasy inspiré du moyen-orient est riche mais pas pour autant trop complexe! Franchement, ça ne donne pas envie ?

    De 2, la plume de l’autrice n’est certes pas particulièrement poétique ou incroyablement riche mais elle a le mérite d’être fluide et adaptée pour les lecteurs qui veulent se lancer doucement dans la VO ! Et puis l’ambiance avec les Djinns et les déserts de sables, c’est très graphique.

    De 3, ça se lit super bien et ça se lit VITE. Donc si vous voulez une lecture rapide sans prise-de tête, ce livre est pour vous.

    Enfin, est-ce que j’ai parlé des personnages attachants ? Oui ? Non ? Bon, je vous le redis quand même : les personnages sont super attachants ! Et j’ai beaucoup aimé aussi les interactions que ce soit amicales entre les membres du groupe de rebelles ou encore la romance entre Amani et Jin qui est toute mimi.

     

     

    Points négatifs :

    Le seul point que je pourrais reprocher à ce livre c’est que ça reste assez en surface : que ce soit l’univers, aussi bon soit-il, ou encore l’intrigue qui est souvent linéaire et prévisible. Je me doute que l’univers sera davantage approfondi dans les tomes suivants mais bon, on reste un peu sur sa faim quand on est aguerri à la fantasy.

    __________________________

    En conclusion, un coup de cœur que je recommande à 100% ! Laissez-vous embarquer dans cette folle aventure et venez pleurer avec moi dans les tomes 2 & 3.

    Alex

  • The girl who fell beneath the sea

    Lu en anglais!

    Autrice : Axie Oh

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “Deadly storms have ravaged Mina’s homeland for generations. Floods sweep away entire villages, while bloody wars are waged over the few remaining resources. Her people believe the Sea God, once their protector, now curses them with death and despair. In an attempt to appease him, each year a beautiful maiden is thrown into the sea to serve as the Sea God’s bride, in the hopes that one day the “true bride” will be chosen and end the suffering.

    Many believe that Shim Cheong, the most beautiful girl in the village—and the beloved of Mina’s older brother Joon—may be the legendary true bride. But on the night Cheong is to be sacrificed, Joon follows Cheong out to sea, even knowing that to interfere is a death sentence. To save her brother, Mina throws herself into the water in Cheong’s stead.

    Swept away to the Spirit Realm, a magical city of lesser gods and mythical beasts, Mina seeks out the Sea God, only to find him caught in an enchanted sleep. With the help of a mysterious young man named Shin—as well as a motley crew of demons, gods and spirits—Mina sets out to wake the Sea God and bring an end to the killer storms once and for all.

    But she doesn’t have much time: A human cannot live long in the land of the spirits. And there are those who would do anything to keep the Sea God from waking…”

    ________________________________

    AVIS

    Points positifs :

    J’ai tout d’abord beaucoup aimé la mythologie et les éléments de folklore coréens derrière l’univers que nous présente Axie Oh dans ce roman. Et puis l’ambiance était vraiment sympa. Sur le coup, ça m’a vraiment donné cette même impression très spéciale que les films Ghibli offrent. Un peu comme un conte que l’on raconte aux enfants au coin de la cheminée. Bon, peut-être pas exactement ça. Mais c’est vraiment ce sentiment tranquille, embarquant et un peu nostalgique.  

     

    Au niveau de l’intrigue, elle n’est pas des plus originales. Assez typique des autres Young Adult. Mais elle reste entraînante et emporte facilement les lecteurs dans l’histoire. Ca se lit super bien et c’est prise-de-tête. Et puis j’aime bien cette fin doux-amer que nous sert l’autrice.  

     

    Les personnages sont sympathiques et certains sont plus attachants que d’autres. J’ai aimé suivre notre protagoniste Mina qui se retrouve un peu emportée dans tous les sens malgré elle mais qui reste active dans sa destinée.

     

    Mais le plus gros point positif de ce livre pour moi, ce sont les liens familiaux. Par exemple, l’amour immense que porte Dai pour Miki (des persos que l’ont voit assez tôt dans l’histoire d’ailleurs). Cela m’a même fait pleurer parce que c’est un amour si touchant et si pure. L’amour familial, représenté globalement dans le livre, est beau à lire d’autant que c’est un amour qui transcende la mort.

     

     

    Points négatifs :

    Je n’ai malheureusement pas pu apprécier totalement la romance. Heureusement, ce n’est pas le point central de l’intrigue mais c’est vrai que je trouve dommage que cela n’ait pas fonctionné avec moi. Je dirais qu’il me manquait quelque chose pour que j’adhère complétement à la relation entre Mina et Shin. Peut-être que le développement était trop soudain et pas assez progressif ? Je ne saurais pas vraiment dire.

     

    Même si l’intrigue était entraînante, elle reste malheureusement assez répétitive, notamment par rapport aux scènes de combat qui m’avaient l’air un peu brouillons. Le rythme était aussi un peu bancal, surtout vers la fin.

     

    En général, je dirais que ce roman manque de profondeur. Que ce soit au niveau des relations, de l’intrigue ou des personnages secondaires. J’aurais vraiment aimé plus d’informations sur le passé ou l’histoire de certains personnages comme Kirin et Namgi (les bras droits de Shin). De même, pas mal de détails restent sans réponses à la fin. Je me dis que l’autrice a sans doute voulu rester vague pour accentuer cette ambiance « conte » et « mythe » mais du coup, c’est assez frustrant de ne pas en savoir davantage.

    ________________________________

    Je garde de cette lecture un sentiment nostalgique et enchanteur. D’ailleurs, j’aurais adoré des tomes compagnons pour parler de l’histoire d’autres duos. Je recommande ce livre sans prise-de-tête et qui pourrait donner envie d’en savoir plus sur la mythologie coréenne (clin d’œil aux Imugi) !

    Alex

  • Fire with fire

    Lu en anglais !

    Autrices : Destiny Soria

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “Dani and Eden Rivera were both born to kill dragons, but the sisters couldn’t be more different. For Dani, dragon slaying takes a back seat to normal high school life, while Eden prioritizes training above everything else. Yet they both agree on one thing: it’s kill or be killed where dragons are concerned.

    Until Dani comes face-to-face with one and forges a rare and magical bond with him. As she gets to know Nox, she realizes that everything she thought she knew about dragons is wrong. With Dani lost to the dragons, Eden turns to the mysterious and alluring sorcerers to help save her sister. Now on opposite sides of the conflict, the sisters will do whatever it takes to save the other. But the two are playing with magic that is more dangerous than they know, and there is another, more powerful enemy waiting for them both in the shadows.”

    __________________________

    AVIS

    Points positifs :

    L’univers est sympathique et certains concepts abordés dans le livre sont plutôt originaux. Il y a de beaux messages : accepter d’aimer ce qu’on pourrait considérer comme des faiblesses, réaliser qu’on se perd à cause de l’ambition et la jalousie ou le fait que tout n’est qu’une question de perspective.

     

    C’est un livre qui se lit bien, c’est sans prise-de-tête. L’écriture est fluide.

     

    J’apprécie bien le duo Dani et Nox. Leurs interactions sont à la fois drôles par le décalage entre leur personnalité mais aussi touchantes. On lit le développement progressif d’une amitié entre deux êtres qui se détestaient au départ pour finir par se comprendre et se supporter mutuellement.

     

     

    Points négatifs :

    J’ai trouvé que les personnages étaient malheureusement peu attachants. En réalité, au départ, j’aimais bien la grande sœur Eden et je compatissais avec sa situation : elle doit supporter une grande pression avec de lourdes responsabilités en tant qu’aînée. Mais à partir de la seconde moitié du livre, après un certain événement que je ne spoilerai pas, Eden est juste devenue inutile et ça me frustre ! Le personnage en soi aurait pu être mieux exploité, il y avait du potentiel. Pour le coup, je pense qu’on aurait pu se passer de son point de vue à partir de là.

     

    Quant à Dani, j’avoue que je ne l’ai pas trouvé plus intéressante que ça même si elle reste sympa à suivre. Elle est l’archétype de la protagoniste féminine Young Adult.

     

    Quant aux parents, ils ne sont quasiment pas présents dans l’histoire. Au moins, on peut apprécier le fait qu’ils soient encore vivants (avec les YA, ils avaient davantage de chances de crever que de survivre donc c’est déjà une victoire).

     

    La romance dans ce livre est une déception et je pense que ça ne servait à rien qu’elle soit présente. Déjà, elle tombe de nulle part. C’était tellement incohérent que je trouve plus logique de se faire crotter dessus par un pigeon dans le désert. Et il n’y avait tout simplement pas d’alchimie que ce soit entre Dani & Kieran ou Dani & Sadie (d’ailleurs Sadie ne sert à rien, à part pour être une « preuve » de la bisexualité de Dani).

     

    Quant à l’intrigue, je pense pouvoir la résumer en une phrase : « J’ai un dragon à apprivoiser avant qu’il me tue mais ma sœur fait sa crise d’adolescence en retard donc je vais devoir subir des sessions de torture ! » En vrai, ça pourrait être vachement intéressant dit comme ça mais en réalité, c’était juste un gros bordel.

    __________________________

    Malheureusement, ce livre n’aura pas fonctionné avec moi. Néanmoins, on peut apprécier les divers messages que les autrices ont voulu transmettre dans leur œuvre.

    Alex