fantasy

  • This Golden Flame

    Lu en anglais !

    Auteur(e) : Emily Victoria

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “Orphaned and forced to serve her country’s ruling group of scribes, Karis wants nothing more than to find her brother, long ago shipped away. But family bonds don’t matter to the Scriptorium, whose sole focus is unlocking the magic of an ancient automaton army.

    In her search for her brother, Karis does the seemingly impossible—she awakens a hidden automaton. Intelligent, with a conscience of his own, Alix has no idea why he was made. Or why his father—their nation’s greatest traitor—once tried to destroy the automatons.

    Suddenly, the Scriptorium isn’t just trying to control Karis; it’s hunting her. Together with Alix, Karis must find her brother…and the secret that’s held her country in its power for centuries.”

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’était sympathique. Après, clairement, ça ne casse pas trois pattes à un canard, les retournements de situation sont prévisibles de A à Z, mais c’est distrayant. J’ai juste trouvé dommage que la fin soit autant remplie de drama inutile. Et niveau dynamisme, le climax faisait davantage impression d’un anti-climax.

     

     

    PERSONNAGES

    J’ai apprécié ce que l’autrice a voulu faire avec ses personnages. Ils sont attachants même si je garde cette petite impression de distance globale qui s’installe entre moi et les personnages. Je n’ai pas eu forcément de favori ou favorite dans le lot. Petit (+) pour l'autrice et l'effort de représentations lgbtq+!

     

     

    RELATIONS

    Je pense que c’est le plus gros point positif de ce livre et ça m’a fait une bouffée d’air frais : il n’y a pas de romance et s’il y en a, je suis passée au-dessus. Non, vraiment, ça fait du bien d’avoir une autrice qui se concentre sur les relations platoniques pour une fois.

    J’ai autant aimé l’amitié entre Karis et Alix qui commencent à se connaître que la longue amitié quasi familiale entre Karis et Dane.

     

     

    UNIVERS

    L’univers a du potentiel. Malheureusement, c’est un one-shot ET le premier livre écrit/publié par l’autrice donc elle n’a pas pu ou voulu trop se mouiller à mon avis. Après, il y a des concepts vraiment sympathiques qui ne demandent qu’à être exploité.

     

    ____________________

    En conclusion, une lecture sympathique qui se démarque par une héroïne aroace et des relations platoniques mises en avant, mais qui reste moyen sur les autres aspects.

    Alex

  • Le dernier lion d'albâtre

    Auteur(e) : Dana B Chalys

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « Dans les ruelles sombres de Tyniry, une ombre fugace évolue de toit en toit, aussi furtive qu'un rapace. Ashtiri, une ancienne esclave de 17 ans, est devenue voleuse pour survivre. La meilleure, d'ailleurs. Et sa réputation a franchi les frontières?: le roi d'Ofayne la mandate afin d'accomplir une mission décisive. Impuissant devant une armée de démons à la progression implacable, le souverain a l'espoir fou qu'Ashtiri retrouvera le dernier Lion d'albâtre, un mage-guerrier légendaire. Dans cette quête au cœur d'un environnement hostile, les convictions d'Ashtiri vacillent une à une face aux volontés des divinités cosmiques, maîtresses du destin des mortels. »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    L’intrigue en soit est assez basique : on va d’un point A à un point B et si on a un peu de chance, on n’a pas besoin de passer par le point C pour retourner au point B. Enfin bref. Et puis le début prend son temps.

    Mais j’ai aimé les différents points de vue qui rend l’ensemble dynamique et pour une fois, il n’y a pas eu un PDV en particulier que j’ai trouvé plus prenant qu’un autre. Tous étaient intéressants et participaient à rendre le récit complet sans pour autant l’alourdir.

     

     

    PERSONNAGES

    J’ai aimé voir tous ces personnages qui sont très diversifiés. J’ai trouvé ça vraiment génial que l’autrice mette un point d’honneur à mettre de la représentation dans son livre.

    Malgré tout, j’ai ressenti une certaine distance entre moi et les personnages en général. Et j’ai trouvé le méchant peu charismatique. Mais il n’empêche qu’ils sont agréable à suivre.

     

     

    RELATIONS

    J’appréciais les nombreux types de relations et surtout, j’ai trouvé rafraîchissant d’avoir un livre où la romance n’est pas forcément présente mais plus la notion d’amour dans son sens large. Je trouve ça plus intéressant à explorer.

     

     

    UNIVERS

    Si vous voulez un univers riche et développé, bienvenue ! Non franchement, j’ai beaucoup aimé ce que l’autrice a fait avec cet aspect du livre, que ce soit au niveau du système de magie, des multiples cultures et civilisations qui sont très inspirés de ce qu’on a dans notre réalité ou encore, la politique. Même si on peut trouver ça un peu simpliste par rapport à certains autres world-buildings, je sens néanmoins que l’autrice a réellement pris le temps de faire des recherches.

     

     

    PLUME

    Ca me plaît pas de le dire mais j’ai tout bonnement eu un mal de fou avec le style d’écriture de l’autrice, et spécifiquement ses dialogues. Je les ai trouvé forcés, ressemblants à ceux qu’on retrouve dans les "mauvais" télédramas français.

    Cependant, vers la fin, j’ai moins galéré et je suspecte que le côté action m’y a aidé.

     

     

    AUTRES

    C’est un livre qui aborde des sujets intéressants, parfois assez philosophiques : l’esclavage, la confiance en soi, l’importance de la mémoire collective, la répression de peuples et de cultures. Et j’en oublie sûrement.

     

    ____________________

    En conclusion, le premier roman que je découvre de cette autrice et je suis agréablement surprise. Je vous le recommande surtout si vous voulez une aventure de fantasy avec un univers bien construit et des relations qui ne sont pas basées que sur la romance.

    Alex

  • Shielded

    Lu en anglais !

    Auteur(e) : Kaylynn Flanders

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    “The kingdom of Hálendi is in trouble. It's losing the war at its borders, and rumors of a new, deadlier threat on the horizon have surfaced. Princess Jennesara knows her skills on the battlefield would make her an asset and wants to help, but her father has other plans.

    As the second-born heir to the throne, Jenna lacks the firstborn's--her brother's--magical abilities, so the king promises her hand in marriage to the prince of neighboring Turia in exchange for resources Hálendi needs. Jenna must leave behind everything she has ever known if she is to give her people a chance at peace.

    Only, on the journey to reach her betrothed and new home, the royal caravan is ambushed, and Jenna realizes the rumors were wrong--the new threat is worse than anyone imagined. Now Jenna must decide if revealing a dangerous secret is worth the cost before it's too late--for her and for her entire kingdom.”

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est assez linéaire comme intrigue : on va d’un point A à un point B et on galère un peu parce que sinon ce n’est pas drôle. Grosso modo, c’est toute l’histoire.

    Dis comme ça, on pourrait penser que c’est vraiment catastrophique mais en réalité, c’est distrayant et dynamique.

    SpoilersPar contre, la confrontation finale avec le « grand méchant » est un peu bancale.

     

     

    PERSONNAGES

    Les personnages sont sympas mais ils ne sont pas marquants pour autant.

    Jennesara est ce que j’appelle une protagoniste classique qu’on retrouve un peu dans tous les YA. Elle manque un peu de profondeur même si elle reste attachante.

    Les « méchants » sont… nuls. Vraiment, ils sont clichés, pas nuancés. L’histoire ne permet pas de ressentir d’empathie ou d’intérêt pour leur cause.

     

     

    RELATIONS

    La romance, bien que très mimi vers la fin, a un début un peu trop forcé. Ca ne fait pas naturel. Ils se sont rencontrés il y a moins d’une demi-journée et bien sûr, voilà le cliché du « il n’y a qu’un seul lit » et boum, ils s’aiment.

    Ce que j’aurais adoré avoir davantage dans l’histoire : la relation frère-sœur entre Jenna et son frère Ren. Trop sous-développé à mon goût, surtout que ça change de la romance assez basique.

     

     

    UNIVERS

    L’univers est cohérent bien que certains aspects restent flous et sans réel explications. J’aurais bien voulu en savoir davantage sur la forêt. Niveau originalité, on n’est pas au top mais j’ai apprécié les inspirations nordiques.

     

    ____________________

    En conclusion, une lecture sympa pour passer le temps mais ce n’est pas une histoire qui va révolutionner le genre non plus.

    Alex

  • Letters of Enchantment #1 - Divine Rivals

    Lu en anglais !

     Auteur(e) : Rebbeca Ross

    Genre : Romantasy YA

    Résumé :

    “All eighteen-year-old Iris Winnow wants to do is hold her family together. With a brother on the frontline forced

    to fight on behalf of the Gods now missing from the frontline and a mother drowning her sorrows, Iris’s best bet is winning the columnist promotion at the Oath Gazette.

    But when Iris’s letters to her brother fall into the wrong hands – that of the handsome but cold Roman Kitt, her rival at the paper – an unlikely magical connection forms.

    Expelled into the middle of a mystical war, magical typewriters in tow, can their bond withstand the fight for the fate of mankind and, most importantly, love?”

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    J’apprécie ce que l’autrice a voulu faire avec cette intrigue : certes, ce n’est pas l’histoire la plus révolutionnaire du monde mais l’autrice a su utiliser ce fil narratif pour nous faire découvrir les coulisses de la guerre.

    C’est dynamique. Je n’ai franchement pas senti de longueurs. Entre les moments tranquilles où on apprend à découvrir et à apprécier les personnages et les moments un peu plus tendus qui nous font palpiter le cœur, c’est un tour en montagnes russes qui nous est offert.

     

     

    PERSONNAGES

    J’ai beaucoup aimé les personnages et c’est ce qui m’a fait autant apprécié le livre, j’en suis sûre.

    Iris et Roman sont tous les deux attachants : j’admire la persévérance et le courage d’Iris autant que j’applaudis la loyauté et la détermination de Roman. Bien sûr, ils ne sont pas dépourvus de défauts mais ça les rend humains.

     

     

    RELATIONS

    La romance est évidemment présente une bonne partie de l’aventure. Mais je ne trouve pas qu’elle alourdisse de manière excessive l’intrigue. Les relations amoureuses dans ce roman ne sont pas un obstacle à l’avancée de l’histoire, je dirais même qu’elles aident à comprendre la complexité des liens humains en temps de guerre.

    Iris et Roman forment un duo que je trouve très plaisant. Le rivals-to-lovers est en puissance entre ces deux-là : j’adore leurs petites querelles et les clashs qu’ils s’envoient, mais j’aime aussi leurs moments doux et romantiques (leurs échanges de lettres, je fangirle à fond dessus).

     

     

    UNIVERS

    A travers l’expérience d’Iris en tant que journaliste, on va être plongé dans l’univers de la guerre et plus particulièrement, du côté des civils : c’est « l’Arrière ». C’est intéressant de voir comment s’organisent les communautés autour de ce phénomène et les conséquences. Notamment, j’ai aimé le personnage de Marisol qui représente pour moi toutes ces personnes qui doivent laisser partir ceux qui leur sont chers sans savoir si elles les reverront un jour, et pourtant qui ne cessent de se battre de leur manière : les soins, les rations, les transports d’armes, etc…

    On a un petit aperçu de l’horreur du front, même si cela reste assez superficiel. J’ai apprécié voir l’impact que cela a sur nos protagonistes.

    On a également un contexte de dieux qui foutent le bazar (comme d’habitude). Comme c’est de la romantasy, c’est vrai que je ne m’attendais pas de toute façon à avoir un univers développé et complexe mais c’est vrai que je reste sur ma faim par rapport à la mythologie. Le côté « conflit » a compensé mais du coup, je ne vois pas trop l’intérêt de l’aspect fantastique.

     

    ____________________

    En conclusion, une très bonne surprise qui nous fait découvrir une romance trop mimi avec un arrière-fond de guerre entre déités. Rien que pour Iris et Roman, je recommande !

    Alex

  • Coeurs de Sorcière

    coeur de sorcièreAutrice : Genevieve Gornichec

    Genre : Fantasy

    Résumé : Les hommes meurent. Les dieux meurent. Elle survit ! Le destin d'une sorcière, d'une femme, d'une mère face aux dieux. Angrboda est une sorcière condamnée à l'anéantissement pour avoir refusé de partager tous ses secrets avec Odin, le roi des dieux nordiques. Transpercée et brulée vive à 3 reprises, elle parviendra à échapper à la mort, perdant sa mémoire et son cœur au passage. Ce n'est que le début d'une histoire plus troublante : Angrboda tombe amoureuse de celui qui lui rendra son cœur... Loki, dieu ô combien célèbre pour la discorde qu'il sème sur son passage. Voilà qui ne promet pas à Angrboda une vie paisible. Tour à tour mère de trois enfants terribles promis à un destin apocalyptique, Hel, déesse des morts, Fenrir, le loup craint par les dieux eux-mêmes, et Jörmungand, un serpent géant, Angrboda peut néanmoins compter sur son amie Skadi, la déesse de la chasse. Mais c'est oublier Odin qui veut retrouver Angrboda et lui arracher ses derniers secrets, quitte à déclencher le Ragnarök, la dernière guerre totale entre dieux, géants, créatures fantastiques qui détruira le monde.

    Avis : Il est agréable d’avoir un livre en fantasy avec les dieux nordiques, et non grecs comme à chaque fois. En plus, on ne suit pas une divinité du panthéon principale mais une sorcière, plus exactement une géante. Ce qui est fascinant, car on se trouve à prendre partie lors du Ragnarock pour Fenrir et les autres. Ce qui offre un point de vue différent et rafraîchissant. Le tout en explorant d'autres facettes des divinités, ce qui m'a permis d'en détester certains et d'en apprécier d'autres.

    Surtout que l’histoire narre plusieurs années. On a des ellipses très bien menées qui ne choquent pas et qui font rappeler celles des récits mythologiques. Pour quiconque n'ayant pas les bases de la mythologie nordique, ce n'est pas très grave car à la fin, on trouve les appendices qui nous en apprennent plus.

    Cependant, le livre ne joue pas dans la même cour que ceux de Madeline Miller, qui ont un Level au-dessus. Petit point qui pourrait gêner certain(e)s (ce qui ne fut pas mon cas), c'est qu'il n'y a pas de chapitre. Le roman est coupé en 3 parties non équitables, ce qui est normal en sachant qu'elles rythment les changements importants dans l'intrigue, une coupure nette.

    On trouve aussi des répétitions au niveau de certaines informations inutiles, qui alourdissent le texte. Spoiler ➡️ Plus gros exemple est la description du jouet en bois en forme de loup que Loki a offert à Hel. À chaque fois qu’il est mentionné, l’autrice re-précise pourquoi l’objet à cette allure, que petite Hel le mâchouillait et qu'elle le triturait entre ses mains tout le temps. Il aurait mieux valu donner les informations avec parcimonie. Le lecteur comprend facilement quand quelque chose est important dans l'histoire avec quelques informations bien glissées.

     

    Maë

     

  • Monsters of Verity tome 1

    Monsters of Verity tome 1Autrice : Victoria Schwab

    Genre : Fantasy

    Résumé : La capitale de Verity étouffe, saturée de crimes toujours plus violents. Pire encore, ce mal terrible a commencé à s'incarner dans le monde réel : à chaque nouvelle horreur naît un monstre qui, à son tour, terrorise la population. D'un côté, les Corsai, qui grouillent dans le noir pour dévorer leur proie, de l'autre, les Malchai qui boivent le sang de leur victime au grand jour. Peu à peu, la résistance s'est organisée... Au nord, le cruel Callum Harker règne en maître, ne protégeant les habitants que contre rémunération. Au sud, Henry Flynn a choisi une tactique bien différente. Avec sa femme Emily, il a adopté comme ses propres enfants trois des abominations, trois Sunai – des créatures d'apparence humaine qui utilisent la musique pour dévorer l'âme de leurs adversaires. À la demande de ses parents, August élimine donc sans broncher les monstres comme les criminels qui les ont engendrés, mais il brûle de faire plus pour libérer le monde de cette malédiction. Alors, lorsqu'il a l'occasion de surveiller d'un peu plus près Kate Harker, la fille de leur ennemi juré, il saute sur cette chance et accepte d'intégrer l'établissement huppé où elle a été envoyée, l'académie Colton. Mais la jeune fille ne tarde pas à découvrir son secret : s'il a tout d'un adolescent, il est en fait un prédateur assoiffé de vies humaines...

    Avis : Comme d'habitude, Schwab est une valeur sûre, encore plus quand on a une panne de lecture. Il n'est pas un coup de cœur, mais il m'a fait un grand bien, car je l'ai lu en 3 jours. Ça m'avait manqué d'être captivée et d'être plongée dans un livre.

    Par contre, je m'attendais à beaucoup plus de violences. On retrouve à merveille l'ambiance sombre avec les descriptions, mais les actions sont plutôt basiques. Ce qui est normal, vu que c'est du young adulte donc adressé aux ados et jeunes adultes. Cependant, ayant lu un peu de Dark Fantasy et ayant apprécié, j'ai perdu l'habitude. Et je m'attendais à chaque fois à quelque chose d'horrible, sauf que non. Mais l'univers "fin du monde" avec ses monstres attise ma curiosité, j'ai hâte d'en apprendre plus. En particulier avec le passage du bouquin, qui montre dès le début que les monstres ne sont pas toujours ceux qu'on croit. Ce que j'ai apprécié. Le tout en jouant avec le code, mais sans subtilités pour transmettre le message. Ce qui ne m'a pas gênée.

    J'apprécie toujours autant que ses romances soient platoniques, et elles servent à merveille l'intrigue sans l'alourdir. Les conflits intérieurs des deux personnages principaux sont bien dépeints. On sent bien les dilemmes internes, sauf que la fin laisse en suspens l'évolution des personnages, pour inciter à lire la suite évidement. Mais, on sent que Kate et August ont passé une étape importante de leur vie, et qu'ils viennent de prendre un virage à 180 degrés. On souhaite donc voir derrière se virage, qui semble se passer dans la suite. Par conséquent, direction le TOME 2 !

    Maë

  • L'Engrange-temps tome 1

    l-engrange-temps T1Autrice : Nell Pfeiffer

    Genre : fantasy

    Résumé : En Grahenne, le temps a un pouvoir, et Sophie Delapointe ne le sait que trop bien. Car loin d’être une simple horlogère, Sophie est une chronolangue : elle parle aux Horanimas, ces horloges pourvues d’âmes, chargées de surveiller le palais et de prévenir les complots contre le royaume. Le quotidien parfaitement rythmé de la jeune femme se dérègle le jour où Dimitri, le frère jumeau du roi, lui demande de réparer un Engrange-Temps, une horloge magique extrêmement rare permettant de voyager dans le temps. Mue par le désir de revoir vivant son père, qui est décédé dans d’étranges circonstances, Sophie accepte d’aider le prince. Propulsée dans une aventure périlleuse à la cour royale, Sophie va réaliser à ses dépens qu’on ne joue pas avec les lois du temps sans en payer le prix…

    Avis : Un univers original, en raison de l’idée de Horolurgie qui est créé et ficelé avec brio. C’est simple à comprendre, ça tient la route avec un vocabulaire propre à l’histoire. J'aimerais en apprendre plus. On sent que dans ce tome 1, on frôle juste l'univers et l'histoire avec le temps. Par conséquent, il a encore beaucoup à apprendre. Ce qui me réjouit : vous devez commencer à vous en douter, j'aime les histoires avec des univers vastes et bien travaillés. Et celui-ci explore un sujet qui fait beaucoup parler en Science-Fiction, mais voir le voyage dans le temps en Fantasy sort de l'ordinaire.

    L’héroïne, Sophie, me fait penser à celle de la Passe-miroir, Ophélie. De par ses dons quand elle décrit ses sensations, que par une partie de son caractère curieuse et discrète, le tout en doutant d'elle-même. Mais comme l'autre héroïne, elle va commencer à prendre son envol, on le voit plus à la fin du tome. Ne voulant pas lire à la fin du livre l'extrait du prochain tome (le chapitre 1), je m'interroge sur la suite, en particulier sur les jumeaux. J'espère qu'on les verra, car je pense qu'ils ont un rôle encore à jouer et que ce sont des personnages aussi importants que Sophie. Cependant, j'espère qu'on va découvrir de nouveaux personnages ou des Horanimas. J’adore Farandole, en particulier ses remarques qui donnent un brin d’humour ou encore Églantine avec son côté un peu maternel.

    Si je parle davantage de ce que j'espère dans la suite, c'est parce que la difficulté à donner mon avis sans spoiler est bien présente, et que je suis curieuse de la suite. Cette histoire était intéressante au point de réveiller ma curiosité.

    Maë

     

  • Mystic Flown #1 - Le maître des arcanes

    Auteur(e) : Dana B. Chalys

    Genre : Fantasy/SF YA

    Résumé : 

    "Une guerre de l'ombre couve depuis longtemps entre les royaumes du Continent. Dans ce jeu de forces et de magie, la découverte des armures robotisées mobiles devient l'enjeu stratégique de tous. Ces ARM, vestiges d'une civilisation disparue depuis 1200 ans, offriraient un avantage hautement dissuasif si elles voulaient bien révéler leur secret.
    Mais la pièce manquante demeure introuvable. L'autre solution pour s'assurer la victoire serait de mettre la main sur le maître des arcanes porteur de l'as de la Mort et du Joker Sadge. Héritier malgré lui de ce pouvoir destructeur, il est traqué pour ses capacités et trouve refuge à la prestigieuse université des magies. Il y rencontre Diba, une émotionnelle que tout le monde fuit à cause de ses dons aussi dévastateurs qu'incontrôlables. Tous deux vont tenter de percer le mystère qui entoure l'origine des ARM, sans se douter que ces robots de guerre ne sont pas la pire des menaces à craindre."

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est un tome un peu introductif. Même si ce tome n’est pas dépourvu d’action ou de révélations, c’est vrai qu’on n’évolue pas énormément sur l’intrigue.

    Après, ça reste intrigant et ça donne envie de savoir ce qui va se passer dans la suite, surtout avec ce cliffhanger qui n’est pas bon du tout pour mon pauvre cœur.

     

     

    PERSONNAGES

    Mon grand kiffe dans ce roman : les personnages. Je les adore, ce sont mes chouchous. Sadge me fait penser à Percy (Percy Jackson) ou Kellen (L’anti-magicien), des parias a qui on veut juste donner plein d’amour et de câlins. Et puis Diba, c’est la Blue (Raven Cycle) qui se sent à l’écart, spéciale mais à part. Elle aussi, je ne veux que la chouchouter.

    J’ai aussi apprécié les personnages adultes de ce livre (la directrice ou la cheffe militaire par exemple). Ca change des YA où les adultes sont soit morts, soit absents. Là, on a un peu de tout : les adultes dans ce livre ne sont pas parfaits, au contraire, mais au moins, ils sont là et surtout, ils sont nuancés.

    Je tiens à noter la diversité dans les personnages au niveau des cultures, des orientations sexuelles mais aussi dans les handicaps.

     

     

    RELATIONS

    Les relations en général sont bien écrites dans ce roman. Mais j’ai eu un coup de cœur pour celle entre Sadge et Diba : c’est remplie de douceur, de compréhension et de bienveillance. Ce n’est pas le genre d’amitié où on est collé l’un à l’autre h24 mais ça n’empêche pas qu’on a cette profondeur unique aux relations entre deux âmes-sœurs (oui, c’est comme ça que je les vois).

    J’ai aussi trouvé très sympa la relation un peu antagoniste entre Sadge et la directrice, le rebelle vs l’autorité. Mais c’est fait de manière nuancée. C’est agréable de voir des personnages se remettre en question après discussion.

     

     

    UNIVERS

    L’univers est un beau mélange entre fantasy et science-fiction. C’est vrai que je ne m’attendais pas à ça mais ça m’a fait une belle surprise du coup. Ce mix insolite s’approfondit au fur et à mesure des pages et j’ai bien hâte de voir comment ça va se développer dans le tome suivant.

     

     

    PLUME

    L’écriture est fluide et ça se lit bien, même si on peut ressentir de petites longueurs.

     

     

    AUTRES

    C’est un livre qui ne cesse de véhiculer des messages importants et aborder des thématiques intéressantes : la question de l’amour et des relations en général, la quête de pouvoir, la recherche de soi, l’importance de la communication et de l’empathie, le vécu d’une personne se sachant mourrante, et j’en passe sûrement.

     

    ____________________

    En conclusion, un presque coup de cœur qui m’a surprise par son univers et ses personnages. Je n’ai qu’une hâte, lire la suite et sans doute me retrouver en PLS.

    Alex

  • Le monde des Premiers #1

    Auteur(e) : Lucie Thomasson

    Genre : Fantasy YA

    Résumé :

    « Loin des intrigues de cours, au fin fond du royaume des Eristène, l’Académie prépare l’éducation des futurs serviteurs des Premiers. Tous sont de pauvres Terciers, sans magie ni droit, la classe dont le labeur consiste à veiller au bien-être des puissants du Continent.Victoire, son frère adoptif, Guilhem, et leur ami Dimitri rêvent d’une place auprès des plus grands : la cérémonie de fin d’étude approche et bientôt, une mission leur sera attribuée pour la vie. Et si Dimitri se voit Jardinier, Guilhem, Majordome, Victoire, elle, a les griffons dans la peau : elle sera éleveuse de créatures magiques chez les Hamilcar. Ou rien. »

     

    AVIS

    INTRIGUE

    C’est un tome très introductif avec l’action qui ne commence vraiment que dans le dernier tiers. Le reste du roman, on est sur de l’installation de l’univers et des personnages, ce qui fait qu’on peut rester sur sa faim niveau intrigue. Malgré tout, cela ne m’a pas dérangée plus que cela parce que je suis aussi sensible au côté complots et politiques qui est plus discret mais bien présent dès le début de l’histoire.

    Il y aussi des retournements de situation vers la fin qui sont bien trouvés mais peuvent rester un peu prévisibles, surtout si on a lu un grand nombre de livres dans ce genre.

     

     

    PERSONNAGES

    Les personnages sont sympas, surtout Guilhem que je trouve très « parisien » dans le sens où il est un peu râleur mais aussi très sarcastique : ça fait un très bon mélange. Victoire ressemble davantage à la protagoniste classique qui a ses rêves mais bien sûr, rien ne va comme elle le veut et ça finit en crise existentielle. Dimitri, c’est un peu le grand frère calme et responsable : protecteur et mystérieux, mais attention, il pourrait vous surprendre.

     

     

    RELATIONS

    Il y a pas mal de relations différentes illustrées dans ce livre : on passe de la relation mentor/élève avec Abraham/Victoire, au lien maîtresse/majordome avec Raphaëlle/Guilhem, en passant par ce rapprochement entre Victoire et Thalya (griffon). En gros, on a toute une panoplie de connections mais aucune des relations n’est simple.

    Ce que je regrette, c’est qu’on n’a pas tant que ça d’interactions entre le trio principal : Victoire, Guilhem et Dimitri. Ok, c’est sympa de dire qu’ils sont proches et que la famille c’est the best thing forever, mais c’est jamais réellement montré. A part un tout petit passage au début du tome. J’ai du mal à ressentir ce lien entre eux.

     

     

    UNIVERS

    Je trouve l’univers et les différents systèmes de magie très sympa (les petites pages index sont vraiment pas mal pour se souvenir des différent(e)s familles/pouvoirs). Ce n’est pas le concept le plus original, on est d’accord, mais ça fait toujours plaisir pour les fans de familles magiques et créatures fantastiques. J’espère que l’univers sera encore plus développé dans le tome suivant.

     

    ____________________

    En conclusion, un premier tome qui laisse envisager une suite davantage dynamique avec encore plus de complots et mystères.

    Alex

  • Salicornia tome 1

    Salicornia tome 1Auteur : Fabien Clavel

    Genre : Fantasy 

    Sous-genre : Urbain Fantasy

    Résumé : Cinq créatures légendaires.
    Deux mondes en danger.
    Un infime espoir.
    Pour déjouer les menaces qui pèsent sur la paix dans l’Autre-Monde, le prince vampire Báthory sort de sa retraite le général Soichiro. Cet oni, héros de guerre, bien que désormais plus coutumier des chemises hawaïennes que des uniformes, recrute alors une équipe de jeunes espions pour mener à bien cette mission à hauts risques : un·e hobgobelin·e susceptible et solitaire, une vampire hautaine et séductrice, une elfe toxico et tireuse d’élite, et un ange archiviste et archivieux. Des novices déjantés qui doivent cohabiter à la pension Salicornes sans rien savoir de l’implacable engrenage dans lequel ils viennent d’être plongés...

    Avis : Livre objet magnifique ! On a des informations sur les personnages principaux avec des illustrations à l'intérieur de la couverture. Très intéressants niveaux informations, et ça offre une visualisation des personnages. J'ai l'habitude de l'urbaine fantasy, et des fois, ça devient répétitif, sauf là. On sort de l'ordinaire en urbaine fantasy en voyant d'autre créature et en abordant un peu différemment le lien avec le monde humain, notre époque.

    Cependant l'histoire est très courte ce qui est dommage, car on a une bonne partie de livre qui est de l'introduction. Il aurait mérité plus de page pour étoffer l'univers et l'intrigue. Les personnages ne sont pas assez approfondis, on a le droit à leur point de vue ce qui est génial. Mais au lieu de reprendre la même scène sur plusieurs pages, j'aurais préféré que soit approfondi sur leur histoire personnelle à la place.

    Le livre est facilement prévisible, mais dans le mauvais sens car ça me cassait la lecture. Pour ma part, j'ai très vite deviné les vraies personnalités de 2 personnages. Spoiler ➡️ J'ai facilement deviné qu'Aurore n'était pas la méchante de l'histoire, et qu'elle cachait bien son jeu. Et que le prince Bathory lui au contraire, n'était pas le plus gentil des personnages secondaires.

    Je n'ai hélas, pas beaucoup de choses à dire. Car j'ai bien aimé l'histoire, mais sans plus. Aucun des personnages ne m'accroche plus que les autres. La seule qui va m'inciter à lire la suite est l'univers et d'apprendre plus sur la véritable menace de l'histoire.

     

    Maë

  • L'empire du vampire tome 1

    l empire du vampireAuteur : Jay Kristoff

    Genre : Dark Fantasy

    Résumé : De la sainte coupe vient la lumière divine.

    La main fidèle rétablit l'ordre sur le monde.

    Et sous le regard des Sept Martyrs,

    L'homme abolira cette nuit sans fin.

    Vingt-sept longues années se sont écoulées depuis la mort du jour. Pendant près de trois décennies, les vampires ont fait la guerre à l'humanité, construisant peu à peu leur empire éternel. Maintenant, seules quelques étincelles de lumière subsistent dans une mer de ténèbres. Gabriel de León est un saint d'argent : un membre d'une confrérie œuvrant à la défense du royaume et de l'Église contre les créatures de la nuit. Mais même l'Ordre d'Argent n'a pas pu endiguer la marée une fois que la lumière du jour a manqué, et Gabriel est seul maintenant. Emprisonné par les monstres qu'il a juré de détruire, le dernier saint d'argent est obligé de raconter son histoire. Un récit de batailles légendaires et d'amours interdits, de foi perdue et d'amitiés gagnées, du roi éternel et de la quête du dernier espoir de l'humanité : Le Saint-Graal.

    Avis : J'aime toujours autant le style de Jay Kristoff, en particulier ses univers sombres en fantasy. Cependant, j'ai trouvé certain point récurent et commun avec son autre livre, Nevernight. Par exemple, que le protagoniste ne soit pas un héros, bien au contraire, il a une grande part de ténèbres en lui. Deuxième point, le détail avec la nuit et les jours, dans Nevernight, c'est tout les jours il a le soleil, la nuit à disparu, alors que là, c'est l'inverse, presque une nuit éternelle. Je trouve intéressant de voir des similitudes opposées. Autres points de cet univers, c'est la religion qui à une forte inspiration Chrétienne, que ce soit par croyances, que par ses défauts. On est dans une fantasy moyenâgeuse. En résumé, un univers très complet, mais facile à comprendre par ses sources d'inspiration.

    Je n'avais pas beaucoup de temps pour lire, par conséquent j'ai presque mis un mois à le lire. Ce qui m'a paru très long, et j'ai eu du mal à rentrer de dans, en particulier vers la fin, en plus j'avais déjà deviné certains détails de l'histoire, ce qui m'a déçu. Cependant, le style d'écriture de Jay Kristoff est très fourni en détail, en description visuelle, ce qui donne très vite l'ambiance et le décor de l'histoire.

    Le style narratif sort de l'ordinaire par son côté présent qui raconte le passé, qui est l'histoire principale, mais surtout une chronologie non-linaire, on fait des bons arrière, puis en avant, pour revenir en arrière. C'est original, mais faut rester concentré pour se rappeler la bonne temporalité. Heureusement, qu'il a coupé en partie.

    Pour les personnages, l'auteur aime toujours autant à en créer une grande diversité, cela peut être déstabilisant niveau noms, mais pas niveau personnalités, car aucun se ressemble. Ils ont chacun leur propre personnalité avec une évolution solide, naturelle et qui offre la possibilité de s'attacher à eux ou de les détester pour notre grand plaisir. J'adore toujours autant haïr ou détester certains personnages, ça prouve qu'ils sont bien construits et qu'il joue leur rôle à merveille.

    C'est une histoire sombre parfaite pour ceux qui sont comme moi de grosse flipette, mais qui veut un univers sombre, en particulier pour Halloween.

    Maë

  • Les archives des collines chantantes #1 - L'impératrice du sel et de la fortune

    Autrice : Nghi Vo

    Genre : Nouvelle Fantasy

    Résumé :

    « Un mariage politique force In-yo, jeune femme de sang royal, à s'exiler au sud, dans l'empire Anh. Ses frères sont morts, ses armées et leurs mammouths de guerre vaincus de longue date restent reclus derrière leurs frontières.

    Seule et humiliée, elle doit choisir ses alliés avec circonspection.

    Lapin, une jeune servante vendue au palais par ses parents en réparation de l'absence de cinq paniers de pigments se prend d'amitié pour la nouvelle épouse esseulée de l'empereur et en voit son existence bouleversée.

    Chih interroge la domestique au crépuscule de sa vie sur les divers objets peuplant sa maison. Leurs origines forment une histoire que les archives officielles ignorent et qui pourrait déstabiliser l'empire. »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    Au départ, j’étais un peu perturbée et j’ai bien dû relire 2-3 fois le premier chapitre pour me situer le contexte et ce qui était en train de se passer, la 4ème de couverture n’aidant pas des masses.

    Au final, on se laisse emporter par une histoire remplie de trahison, de complots et de vengeance mais aussi d’amour, d’amitié et de courage. Vers la fin de la nouvelle, on a le droit à des moments vraiment touchants et émotionnellement chargés. La structure du récit permet en peu de pages de raconter toute une vie et je trouve ça génial.

     

     

    PERSONNAGES

    Je n’ai pas trouvé les personnages spécialement attachants individuellement parlant. Peut-être à l’exception de Lapin parce qu’on parle de sa vie, de ses bonheurs mais aussi de ses tristesses. Donc je pense qu’on s’attache malgré nous.

    Chih et Presque-Brillante sont assez effacés dans l’histoire parce qu’ils ne sont que les receveurs du récit. J’attends de voir si on en découvre davantage sur eux dans les prochains tomes.

     

     

    RELATIONS

    J’ai beaucoup aimé les relations entre les personnages, et tout particulièrement la relation entre l’impératrice et Lapin. Cette amitié est touchante voire poignante quand on voit à quel point Lapin doit se sacrifier si elle veut rester aux côtés de l’impératrice. De même, c’est à travers les relations qu’on en apprend le plus sur la personnalité des personnages, leurs valeurs, leur histoire.

     

     

     
    UNIVERS

    L’histoire se déroule dans un monde fictif, celui de l’empire d’Anh. On est dans un contexte de guerre, de complots si caractéristiques des cours impériaux de l’époque. On nous parle de cette stratégie d’utiliser les voyants et les diseurs de bonne aventure pour transmettre des messages codés, des risques qu’on encourt en tant que personne de pouvoir mais aussi en tant que femme étrangère. On aborde le sujet des sacrifices qu’on doit prendre si on veut rester au sein de cet environnement. C’est intrigant et franchement intéressant.

     

     

    PLUME

    C’est une plume assez poétique et particulière. J’ai eu du mal au début à rentrer dans l’histoire à cause de ça mais au fur et à mesure, on s’habitue et on est transporté par le style d’écriture. Il y a de très belles phrases et de beaux messages véhiculés dans ce livre.

    ____________________

    En conclusion, une lecture courte et pourtant si riche que ce soit au niveau de l’intrigue, du world-building ou des relations entre les personnages. Le seul bémol, c’est éventuellement le format de nouvelle qui oblige un peu l’autrice à passer rapidement quelques moments et l’écriture qui peut être difficile à aborder.

    Alex

  • Le dernier lion d'albâtre

    Le dernier lion dalbatreAutrice : Dana B. Chalys

    Genre : Fantasy

    Résumé : Dans les ruelles sombres de Tyniry, une ombre fugace évolue de toit en toit, aussi furtive qu’un rapace. Ashtiri, une ancienne esclave de 17 ans, est devenue voleuse pour survivre. La meilleure, d’ailleurs. Et sa réputation a franchi les frontières : le roi d’Ofayne la mandate afin d’accomplir une mission décisive. Impuissant devant une armée de démons à la progression implacable, le souverain a l’espoir fou qu’Ashtiri retrouvera le dernier Lion d’albâtre, un mage-guerrier légendaire. Dans cette quête au coeur d’un environnement hostile, les convictions d’Ashtiri vacillent une à une face aux volontés des divinités cosmiques, maîtresses du destin des mortels.

    Avis : J'ai adorais cette lecture avec un univers au forte inspiration mythologie Perse et Égyptiennne. On plonge en profondeur avec l'histoire dans ces 2 inspiration mythologique et culturel, qui marque grandement l'intrigue. Cependant, on sent qu'il a plus et qu'on ne fait qu'effleure l'univers qui semble être bien plus grand qu'on pourrait le croire avec des inspirations plus large comme le Japon pour Tjol. J'aimerais en découvrir plus, mais ce one-shot ce suffit amplement à lui tout seule, tellement il est riche sur tout les horizons.

    En particulier avec des messages fort qui marque l'esprit avec zéro subtilité, mais temps mieux vu les sujets aborder avec par exmple : l'esclavagiste. L'autrice a un style d'écriture très enrichie niveau vocabulaire. Et à chaque fois, on retrouve une note de page avec une définition, ce qui est plus pour les jeunes lecteurs qui on pas encore le vocabulaire.

    Passons à l'intrigue, qui est fluide et va droit au but. Et plus on avance, plus les pièces du puzzle s'imbrique à merveille avec simplicité. Ce qui donne un petit bémol, ça rendait certain point simple, au risque que quelque points soit prévisible.

    Au départ, on commence avec un seul point de vue, mais au fure et à mesure que l'histoire avance, et que les personnages se croisent, leur nombre augmente pour offrir un suivis de l'intrigue plus palpitant et faire monter la tension avec merveille. Avec des personnages principalement féminins, l'autrice nous propose une représentation LGBTQIA+ (AroAce, couple lesbien, couple gay, mention de non-binarité), ce qui est vraiment agréable.

    Maë

  • Souveraines tome 1

    Souveraines tome 1Autrice : Laura Sebastian

    Genre : Fantasy

    Résumé : Depuis leur naissance, l'impératrice Margaraux façonne ses filles. Eduquées dans l'art du mensonge, de la séduction et de la manipulation, Sophronia, Daphné et Beatriz sont des armes qui n'ont qu'un objectif : pousser les royaumes de Temarin, Friv et Cellaria à la guerre pour que leur mère puisse devenir souveraine du continent. Envoyées en territoire hostile pour épouser les héritiers des monarchies voisines, les trois soeurs vont prendre des chemins différents pour tenter de survivre. Et tracer leur propre destinée.

    Avis : Je n'ai pas pus me plonger profondément dans le livres pour raison personnelle, mais je les adorais. On y trouve ce que j'apprécie énormément : complot, secret et trahisons. Les 3 points de vue sont bien mené de l'un à l'autre, plus celui de fin qui est une incroyable suprise, Margaraux. J'aimerais qu''il en ai un peu plus dans le prochain livres pour voir l'envers du décor, et en apprendre plus sur cette impératrice ambitieuse et sans coeur, au lieux de le connaitre à travers les pensées de ses filles.

    Des trois soeurs, j'ai eu un coup de coeur pour Sophronia, cependant je pense que l'autrice à fait exprès d'une certaine manière. Elle est remplis de douceur et à un grand coeur, mais c'est aussi une personne intelligente comme ses soeurs. J'attend beaucoup du prochain tome en particlier pour Daphné, qui j'espère ouvrira les yeux. 

    Spoiler ➡️ Mon coeur a saigné à la mort de Sophronia. J'espèrais de tout coeur, qu'il est rebonssiement qui la sauve inextrémiste. Hélas, non !

    Dans ce livre, je découvre la plume de l'autrice qui est fluide et plapitant. Elle met en avant plus en avant les actions, les détails se qui donne un rythme à l'histoire. 

    Maë

  • Gallant

    Lu en anglais!

    Autrice : VE Schwab

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « La jeune Olivia Prior a grandi dans une sinistre école pour filles. Tout ce qu’elle sait de son passé, elle le tient du journal écrit par sa mère avant que celle-ci ne sombre dans la folie. Le carnet se termine par une sombre mise en garde : Olivia sera toujours en sécurité à condition de se tenir éloignée d’un endroit appelé Gallant. Un jour, cependant, arrive une lettre de l’oncle d’Olivia qui l’invite à venir vivre dans le manoir familial de Gallant. Irrésistiblement tentée à l’idée de trouver enfin un foyer et une famille, Olivia fait aussitôt ses bagages… Elle découvre que Gallant est un domaine grandiose, bien que décrépi, qui cache de nombreux secrets – à commencer par la présence inquiétante d’un mur en ruine au fond du jardin, une paroi de pierre dont l’effondrement semble susciter une grande peur chez les habitants du manoir… »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’est, je pense, le plus gros défaut de ce livre : on a l’impression de piétiner sur place. SpoilerQuand on prend du recul et qu’on considère la globalité de l’intrigue, on a juste Olivia qui arrive dans le manoir et c’est tout. Elle apprend par-ci par-là ses origines et c’est fini. La fin est notamment très frustrante parce que c’est une boucle : c’est à la fois ingénieux parce que ça nous montre le cercle vicieux dans lequel les Priors sont coincés, mais ça donne aussi cette impression d’inachevé.

    Concernant l’intrigue dans son déroulé, c’est dynamique. Malheureusement, on ne peut pas dire que c’est surprenant, les retournements de situation sont prévisibles et en général, c’est aussi très linéaire.

     

    PERSONNAGES

    Je ne me suis pas attachée aux personnages. Je ne sais pas si c’était l’intention de l’autrice de nous donner des personnages plus distants. Même en étant dans la tête d’Olivia, je n’ai pas réussi à l’apprécier autant que je l’aurais désiré. Loin d’avoir face à nous des personnages détestables, ils me paraissent juste un peu fades.

     

    RELATIONS

    C’est assez touchant cette relation entre Olivia et sa mère à travers le journal. J’ai aimé voir Olivia découvrir de plus en plus les secrets des Priors et se rapprocher notamment de son cousin Matthew. Je trouve juste dommage qu’on n’ait pas eu plus de temps pour voir leur relation se développer. Ca aurait donné plus d’impact à « l’événement » (Spoilerla mort de Matthew). SpoilerJe trouve malgré tout que la scène de fin où le fantôme de Matthew apprend le piano à Olivia est très belle : c’est empreint de nostalgie, de douceur et de résignation.

     

    UNIVERS

    J’ai bien aimé l’ambiance creepy tout au long de la lecture. J’ai adoré voir les pages du journal de la mère d’Olivia, ses écrits autant que les illustrations. L’ensemble est sublime et chargé de significations qu’on décortique au fur et à mesure.

    Le world-building en soit est vraiment pas mal. Ce concept de monde parallèle divisé par un mur n’est pas des plus originaux mais ça a été bien exécuté. J’ai ressenti des frissons lors de certains passages. J’ai beaucoup apprécié le concept des 4 fantomes suivant la Mort.

    Je regrette juste de voir autant de potentiel non exploité : il y a encore tellement de questions sur le commencement, sur les premiers Priors, sur ce qui va se passer après la fin, d’où vient la Mort.

     

    PLUME

    La plume de VE Schwab est toujours aussi fluide et belle. Ce n’est pas très compliqué donc pas mal pour débuter le VO je pense.

    ____________________

    En conclusion, je ressors un peu mitigée de cette lecture. Globalement, c’était une histoire sympathique avec cette ambiance creepy, mais pas assez exploitée à mon goût avec trop de questions encore sans réponses. Et cette fin à la fois ingénieuse et très frustrante.

    Alex

  • Daughter of the pirate king [VO]/La fille du roi pirate [VF]

    Lu en anglais !

    Autrice : Tricia Levenseller

    Genre : Romance/Fantasy YA

    Résumé :

    « Alosa est la fille de Kalligan, Roi pirate qui règne (et terrorise) les mers. Son père décide de l'envoyer en mission pour enfin mettre la main sur une mystérieuse et très ancienne carte au trésor qui mènerait à des richesses incommensurables. Pour réussir son défi, la courageuse Alosa accepte de se laisser capturer par ses pires ennemis, s'offrant ainsi la possibilité d'infiltrer leur navire. Captive au milieu d'un impitoyable équipage de pirates cruels. Très vite, son plus obstacle devient son ravisseur Riden, un intrépide lieutenant particulièrement intelligent, et surtout très séduisant. Mais la jeune femme a plus d'un tour dans son sac, et personne ne pourra arrêter la Fille du roi pirate ! »

     

    AVIS

     

    INTRIGUE

    C’était divertissant. C’est une intrigue simple, sans prise-de-tête mais du coup, très linéaire aussi. Il y a des longueurs, on a l’impression de patoger un peu sur place pendant une bonne partie du livre. Le problème est que je m’attendais à une intrigue un peu plus complexe avec des retournements de situation un peu plus recherchés. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

    Les « méchants » qui retiennent captive notre chère Alosa ne sont juste pas crédibles du tout. Ils sont censés donner de l’enjeu à l’histoire mais ça tombe plat parce qu’Alosa, d’une manière ou une autre, s’en sortira et elle le sait elle-même donc il n’y a pas de surprise, pas de tension.

     

    PERSONNAGES

    J’ai bien aimé suivre Alosa, notre protagoniste de 17 ans. Elle a du caractère, elle sait se battre ce qui est toujours plaisant à lire, et certaines de ses réflexions dans sa tête sont plutôt drôles. Quant à Riden, 18 ans, il est aussi sympa à découvrir. Le petit hic, c’est qu’ils ne sont pas très matures des fois et surtout, ils se font avoir mais bêtement alors qu’ils sont décrits comme plutôt intelligents. Après, ce sont des adolescents me dira-t-on.

     

     

    RELATIONS

    J’ai beaucoup apprécié la romance entre Alosa et Riden. Certains de leurs dialogues sont puérils et un peu cringy mais le reste est tout bonnement très divertissant. J’ai adoré la tension entre eux et leur petit jeu de manipulation. C’est assez amusant d’essayer de voir comme l’un va prendre le dessus sur l’autre et vice-versa. J’avoue qu’au départ, leur romance avait l’air forcée mais ça s’arrange petit à petit.

    Il n’y a pas vraiment d’autres relations qui soient développées dans cette histoire, ce que je trouve dommage. On parle vite fait de la relation Spoilerfraternelle entre Riden et Draxen et encore, c’est juste Riden en train de raconter leur passé.

     

    UNIVERS

    De même qu’avec l’intrigue, déçue par l’univers. A l’exception des quelques explications sur les pouvoirs de sirènes, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

    _

    En conclusion, une lecture sympa mais pas incroyable non plus, que tu lis si tu as envie d’une bonne romance dans un univers de fantasy pas très complexe.

    Alex

  • A marvellous light

    Lu en anglais !

    Autrice : Freya Marske

    Genre : Fantasy/Romance

    Résumé :

    “Robin Blyth has more than enough bother in his life. He’s struggling to be a good older brother, a responsible employer, and the harried baronet of a seat gutted by his late parents’ excesses. When an administrative mistake sees him named the civil service liaison to a hidden magical society, he discovers what’s been operating beneath the unextraordinary reality he’s always known.

    Now Robin must contend with the beauty and danger of magic, an excruciating deadly curse, and the alarming visions of the future that come with it—not to mention Edwin Courcey, his cold and prickly counterpart in the magical bureaucracy, who clearly wishes Robin were anyone and anywhere else.

    Robin’s predecessor has disappeared, and the mystery of what happened to him reveals unsettling truths about the very oldest stories they’ve been told about the land they live on and what binds it. Thrown together and facing unexpected dangers, Robin and Edwin discover a plot that threatens every magician in the British Isles—and a secret that more than one person has already died to keep.”

    AVIS

     

    INTRIGUE

    Plutôt sympa à suivre, l’intrigue est sans prise de tête. On ne peut pas dire qu’elle soit très complexe et les retournements de situation sont prévisibles. Et on a un peu l’impression d’avoir une grosse introduction.

     

    PERSONNAGES

    Nos deux protagonistes Robin et Edwin sont tous les deux super attachants. Même les personnages secondaires sont sympas et on a envie d’en savoir davantage sur eux.

    Robin est un peu le stéréotype du bon bonhomme sportif super populaire. Edwin est le bon hermite qui franchement, s’il le pouvait, vivrait dans une bibliothèque. Heureusement, ce n’est que la partie visible de l’iceberg. J’ai surtout aimé découvrir la personnalité et le passé d’Edwin qui n’a pas été facile, c’est le moins qu’on puisse dire.

     

    RELATIONS

    Il y a une grande partie « romance » dans ce livre, or je ne m’y attendais pas. Malgré tout, j’ai beaucoup aimé cette rencontre entre Robin et Edwin, aux caractères quelque peu opposés. Peut-être un peu précipité à certains moments mais en général, c’était à la fois tout mimi parce qu’ils sont très compréhensifs et attentionnés envers l’un et l’autre, mais aussi angsty à cause des circonstances. Il y a aussi des scènes de sexe olé-olé pour ceux qui veulent être prévenus, mais ce n’est qu’une toute petite partie.

    Outre la romance, j’ai aussi apprécié les différentes relations familiales que l’on retrouve beaucoup dans ce livre, notamment la relation entre Edwin et sa mère, ou encore les parents de Robin et Maud et la relation qu’ils entretenaient avec leurs enfants.

     

     

    UNIVERS

    L’un des aspects que j’ai aimé dans ce livre, c’est le système de magie. C’est plutôt original avec cette dimension contractuelle des sorts, l’apprentissage par le jeu de ficelle ou encore cette partie plus mystérieuse avec les Faes. Les concepts ont du potentiel. J’attends de voir s’ils seront davantage exploités ou non.

    ____________________

    En conclusion, ce fut une bonne et agréable lecture sans prise de tête qui renferme romance et action, avec un système de magie aux concepts plutôt originaux. L’intrigue reste un peu faible et prévisible malheureusement.

    Alex

  • La couronne d'os dorés tome 3

    Le sang et la cendre tome 3 la couronne dos doresAutrice : Jennifer L. Armentrout

    Genre : Fantasy

    Résumé : Inclinez-vous devant votre reine ou mourez à ses pieds... Elle a été la victime et la survivante... Poppy n'a jamais espéré trouver un amour tel que celui qu'elle partage avec le prince Casteel. Mais avant de pouvoir en profiter, ils doivent libérer le prince Malik et retrouver Ian. Une mission dangereuse aux conséquences considérables. Car Poppy est l'Élue, la Bénie, la véritable souveraine de l'Atlantie. Elle porte en elle le sang du roi des dieux. De droit, la couronne et le royaume lui reviennent. L'ennemie et la guerrière... Poppy doit désormais choisir entre renoncer à son droit de naissance ou s'emparer de la couronne dorée et devenir la reine de la chair et du feu. Mais tandis que les sombres et sanglants secrets du royaume refont surface, une puissance longtemps oubliée se réveille, prête à tout pour s'assurer que la jeune femme ne ceigne jamais la couronne. Une amante et un cœur jumeau... Néanmoins, la plus grande menace pour l'Atlantie réside à l'ouest, où la reine du sang et de la cendre a ses propres plans. Pour l'affronter, Poppy et Casteel n'ont d'autres choix que de voyager jusqu'aux Terres des dieux afin de réveiller le roi lui-même. Alors que les plus dures trahisons sont révélées et que de nouveaux ennemis émergent, Poppy et Casteel vont découvrir jusqu'où ils sont prêts à aller pour leur peuple - et l'un pour l'autre. Et maintenant, elle va devenir reine...

    Avis : Une histoire intéréssante et captivante, mais qui a des longueurs à cause de répétition d'information et de descriptions. J'ai par conséquences mis du temps à le lire, donc au bout d'un moment, je lisais ces passages en diagonale. Pourtant, ce tome surpasse de loin les deux tomes précédents. L'héroïne est plus compréhensible dans ses actions, plus mature, ce que j'apprécie grandement. On en découvre beaucoup plus sur l'univers. Mais avant tout, l'autrice nous fait reprendre pile où c'était arrêter le tome 2, pour enchainer à une grande vitesse les problèmes jusqu'à une presque la moitié du livre, pour ensuite se calmer. Sauf que je m'attendais a tout à la moindre pages, pour finir par baisser ma garde et me prendre une claque à la fin du livre. Ce qui est du génie.

    Dans ce tomes, les personnages sont un peu plus en avant, en particulier Kieran que j'apprécie beaucoup. Et ils apportent un peu plus de profondeur et de dynamisme dans les personnages de Castel et Poppy. J'aimerais continuer en apprendre plus sur lui et sa famille. Spoiler ➡️ Puis nous faisons enfin la connaissance de Mlle Willa, l'autrice du livre préféré de notre héroïne. J'ai adoré la rencontre du avec elle et des sous-entendu. J'étais morte de rire. Et ce personnage promet, en espérant la voir un peu plus. 

    Ce troisième tomes contient enfin toutes les révélations, ce qui est satisfaisant. Jusqu'à ce que je comprenne en même temps que l'héroïne que se soit faux. Ce qui était la vérité devient un mensonge, pour que nuvelle vérité arrive et qu'elle soit fausse aussi. L'autrice nous balade ainsi jusqu'au bout du livre, où au dernière pages tous soit enfin révélé. Ce qui est top, car ça fait monter la tension. L e tome 4 promet d'être explosif en action et aussi d'avoir une évolution intéressante sur la psychologie des personnages. 

    Maë

  • Six couronnes écarlates tome 1

    six couronnes ecarlatesAutrice : Elizabeth Lim

    Genre : Fantasy chinoise

    Résumé : Une magie ancestrale et interdite coule dans les veines de Shiori, la plus jeune des sept enfants de l’empereur de Kiata. Lorsqu’elle découvre que sa belle-mère, Raikama, la Reine sans nom, possède sa propre magie noire, cette dernière lui lance un sortilège : elle transforme ses six frères en grues et l’avertit que pour chaque mot qu’elle prononcera, l’un de ses frères mourra. Exilée et sans voix, Shiori va devoir se battre pour briser le sort et sauver son royaume d’une terrible conspiration. Pour cela, elle pourra peut-être compter sur le mystérieux garçon à qui elle était fiancée et qu’elle a rejeté sans même le rencontrer…

    Avis : Une histoire intéréssante et captivante avec un peu de lenteur dans le récit à certain endroit. Je ne comprenais pas toujours sur le moment les personnages et leur actions, puis en avançants, je découvrais que c'étais pour que certaines péripéties arrivent. L'autrice sacrificie la logique pour une facilité de narration. Certaines choses été très évidentes à cause de ça, cependant l'univers qui est relié à l'intrigue rattraper toiut en sachant que c'est le plus important dans l'histoire à mes yeux. Et que l'autrice écrit dans un style conte, ce qui ne me surprend pas l'ayant lu à travers les Twisted Tales de Disney. Son style d'écriture qui favorise des tournure de phrases simple, avec une descriptions tenchanteurs que ce soit dans les lieux ou dans les évènement. Spoiler ➡️ Une princesse dans un panier qui s'envole grâce à des grus qui porte le panier, montre à merveille le style conte.

    On ressent un peu le style conte dans l'histoire et la narration, en raison des nomimations de certaines choses. Ce qui donne un charme au récit, car ça permet de sentir l'origine du mythe qui a inspiré l'univers et l'intrigue. On plonge dans une autre culture à travers les mots qui illustre dans mon imagination des lieux très féérique et magnifiques avec un coté mystérieux et sombre des fois.

    Je fus charmer et curieuse. Souhaitant connaitre la suite à présent, ainsi ce que réserver cette univers vaste et enchanteur. 

    Maë

  • Les sables d'Arawiya tome 1

    Les sables darawiya tome 1 chasseurs de flamme 5017244Autrice : Hafsah Faiza

    Genre : fantasy

    Résumé : Les gens vivaient parce qu'elle tuait. Les gens mouraient parce qu'il vivait. Zafira est la Chasseuse. Elle se déguise en homme lorsqu'elle brave la forêt maudite de l'Arz pour nourrir son peuple. Nasir est quant à lui le prince de la Mort, assassinant ceux qui sont assez stupides pour défier son tyran de père, le sultan. Si Zafira était démasquée et sa nature féminine exposée, tous ses actes seraient décriés. Il en va de même pour Nasir qui serait brutalement puni par son père si celui-ci découvrait la compassion dont fait preuve son fils. Ils sont de véritables légendes dans le royaume d'Arawiya, mais aucun d'entre eux ne veut de cette gloire. Alors que la menace d'une guerre grandit et que l'Arz étend son ombre de jour en jour, Zafira et Nasir sont envoyés chacun de leur côté récupérer un artefact perdu qui restaurerait la magie dans le royaume. Le fils du sultan est chargé d'une mission supplémentaire : éliminer la Chasseuse. Mais au cours de leurs voyages respectifs, un autre mal terrifiant semble émerger et l'objet qu'ils recherchent pourrait s'avérer plus dangereux qu'ils ne l'imaginent.

    Avis : Ce livre avait du potentiel de part son univers, hélas, ça na pas matché avec moi en raison des personnages. J'ai eu beaucoup de mal avec leur caractère qui sont assez passive et long. Elle nous présente des relations entre personnages qui ne s'apprécie pas, mais en lisant les scènes j'avais plutôt l'appréciation que c'était le contraire. Les actions ne correspond pas aux émotions décrites des personnages, ce qui est fatiguant et empêche d'apprécier l'histoire. Ce qui est dommage.

    Je pense que j'avais trop d'attente envers l'histoire, en raison du coup de coeur que j'avais eu avec la trilogie Deavabad. Et vu que l'intrigue repose sur les personnages, et que je n'ai pas accroché avec eux, ça à eu un impact sur tout le reste, que ce soit le style d'écriture, l'intrigue, l'univers.... Je n'ai pas continuer la lecture, à plus de la moitié du livre, j'ai abandonné car je ne prenais aucun plaisir et j'y allais à reculons en éternisant sur plusieurs semaine. Au risque de me plonger dans une panne de lecture, il vaut mieux arrêter.

    Un avantage intéréssant est la carte, mais surtout la traduction des mots arabes à la fin. Pour moi, c'est un énorme bonus, qui m'as permis d'apprécier l'univers avec son inspiration oriental. 

    Maë